Le Népal et la Suisse ont signé mercredi un accord pour aider les travailleurs migrants de retour à se réinstaller au Népal en améliorant leur bien-être économique et social. La phase 1 du programme de réintégration des travailleurs migrants de retour (ReMi) soutiendra les migrants de retour par des informations, des conseils, une orientation vers les opportunités économiques existantes pour trouver une activité génératrice de revenus, rétablir des liens et des réseaux sociaux et renforcer leur bien-être psychosocial, augmentant ainsi leurs chances d’une réintégration réussie. L’objectif du projet est d’aider les travailleurs revenant d’un emploi à l’étranger à se réinsérer dans la société et à participer activement à la vie sociale, culturelle, économique et politique, selon un communiqué publié par le ministère des Finances. Le projet vise à renforcer la capacité des migrants à définir leur plan de réinsertion et à tirer parti des connaissances, des compétences, du capital et des expériences acquises grâce à un emploi à l’étranger.

Le projet sera mis en œuvre à 20 niveaux locaux dans deux provinces, la province 1 et la province de Madhesh pendant quatre ans à partir de juillet 2022.

Le budget total du programme est de 6,8 millions de francs suisses (équivalent à 861,3 millions de roupies), ce qui devrait bénéficier à 90 000 personnes dans les deux provinces.

Le secrétaire adjoint Ishwori Prasad Aryal, chef de la Division de la coordination de la coopération économique internationale (IECCD), ministère des Finances, et Silvana Hogg, chargée d’affaires par intérim de l’ambassade de Suisse, ​​ont signé et échangé l’accord au ministère au nom de leur S’exprimant à cette occasion, le secrétaire adjoint Aryal a souligné que la mise en œuvre du projet est cruciale pour réintégrer les migrants de retour dans la société et définir leur plan de réintégration dans la vie sociale, politique et économique.

READ  La Suisse votera pour devenir le premier pays européen à interdire les pesticides de synthèse

« La Suisse s’est engagée à soutenir le Népal dans la mise en œuvre de ses politiques et plans en faveur des travailleurs migrants », a déclaré Hogg.

(Cette histoire n’a pas été éditée par l’équipe de Devdiscourse et est automatiquement générée à partir d’un flux syndiqué.)