Megha-Tropiques-1 (MT1), un satellite de basse Terre pesant environ 1000 kg, a été lancé le 12 octobre 2011 en tant que coentreprise de satellites par l’ISRO et l’agence spatiale française CNES pour les études du climat et du climat tropical.

L’Organisation indienne de recherche spatiale (ISRO) se prépare pour une expérience de rentrée contrôlée difficile d’un satellite en orbite déclassé le mardi 7 mars 2023.

Une zone inhabitée dans l’océan Pacifique entre 5°S et 14°S de latitude et 119°W et 100°W de longitude a été identifiée comme zone de rentrée cible.

Megha-Tropiques-1 (MT1), un satellite de basse Terre pesant environ 1000 kg, a été lancé le 12 octobre 2011, en tant que coentreprise de satellites par l’ISRO et l’agence spatiale française CNES pour les études du climat et du climat tropical. .

« En tant qu’agence spatiale responsable engagée dans des opérations sûres et durables dans l’espace extra-atmosphérique, l’ISRO s’efforce de manière proactive de mieux se conformer aux directives d’atténuation des débris spatiaux de l’ONU/IADC sur l’élimination post-mission des objets LEO », a déclaré l’ISRO.

Les rentrées contrôlées impliquent la désorbitation des satellites à très basse altitude pour s’assurer que l’impact se produit dans une zone cible. En règle générale, les gros satellites ou les corps de fusée subissent une rentrée contrôlée pour limiter le risque de pertes au sol, tandis que tous ces satellites subissent une rentrée contrôlée à EOL.

L’ISRO a ajouté que l’expérience de rentrée MT1 a été menée dans le cadre des efforts en cours, car ce satellite avec suffisamment de carburant restant présentait une occasion unique de tester les méthodologies pertinentes.

-Avec des contributions du PTI