Luc Tardif de France, qui est né et a grandi au Canada, a battu l’Allemand Franz Reindl par 67 voix contre 39 au quatrième tour de scrutin samedi lors du congrès semestriel de la Fédération internationale de hockey sur glace (IIHF) à Saint-Pétersbourg, en Russie.

Sergej Goncharov (Bélarus), Henrik Bach Nielsen (Danemark) et Petr Briza (République tchèque) avaient été éliminés aux trois premiers tours de scrutin.

Tardif, 68 ans, originaire de Trois-Rivières, au Québec, est président de la Fédération française de hockey (FFH) depuis 2006.

« Je n’ai que ma détermination, ma passion folle pour ce sport, mon sens du travail d’équipe, mon respect des gens et mon honnêteté à offrir », a déclaré Tardif peu après l’annonce du résultat du vote. « Faites-moi confiance, je ferai de mon mieux pour être à la hauteur de vos attentes. »

Tardif remplace René Fasel, 71 ans, qui ne s’est pas présenté à sa réélection après 27 ans au pouvoir. On se souviendra du dentiste et ancien arbitre suisse pour avoir aidé des joueurs de la LNH à atteindre les Jeux olympiques pour la première fois à Nagano en 1998. Il a été intronisé au Temple de la renommée de l’IIHF vendredi.

René Fasel dirigeait l’IIHF depuis son élection en 1994.

Cependant, lui et l’IIHF ont également été critiqués pour s’être longtemps tenus aux plans pour que la Biélorussie co-organise les Championnats du monde de cette année, malgré la violente répression des manifestations à la suite de la réélection contestée du président Alexandre Loukachenko en août 2020.

READ  Les musées suisses peuvent rouvrir à partir du 1er mars, car le pays assouplit les restrictions de fermeture.

L’IIHF n’a retiré au Bélarus le droit de co-organiser la Coupe du monde qu’après que trois sponsors du tournoi, Skoda, Nivea et Liqui Moly, aient déclaré qu’ils annuleraient leur participation si des matchs y étaient disputés.

L’une des principales priorités de Tardif sera de superviser les tournois de hockey aux Jeux olympiques d’hiver de l’an prochain à Pékin. Le tournoi masculin verra les joueurs de la LNH revenir aux Jeux olympiques après que la ligue a refusé de libérer ses joueurs pour les derniers Jeux d’hiver à Pyeongchang en 2018.

Pour Franz Reindl, 66 ans, cette défaite signifie qu’il restera à son poste de président de l’Association allemande de hockey sur glace (DEB) jusqu’à l’année prochaine, date à laquelle il a déclaré qu’il ne se représenterait pas.