Un train arrive en gare de Neuchâtel en Suisse romande le 4 mai 2023. © Keystone / Laurent Gillieron

Sept villes de Suisse romande, dont Genève et Neuchâtel, se sont regroupées pour protester contre un réseau ferroviaire national “à deux vitesses”.

Ce contenu a été publié le 8 mai 2023


Keystone-SDA/RTS/sb

Les modifications du nouvel horaire des trains pour 2025 annoncées vendredi par les Chemins de fer fédéraux suisses (CFF/CFF), qui incluent la suppression de la liaison directe Jura-Genève, ont semé la consternation parmi les responsables de certaines régions de Suisse romande.

Dans un appel officiel lancé lundi, sept villes, dont Yverdon, Neuchâtel, La Chaux-de-Fonds, Genève, Bienne, Delémont et Morges, ont écrit aux autorités fédérales pour revoir leurs projets.

Le trajet horaire direct en train de Neuchâtel à Genève dure actuellement 1 heure 9 minutes; un autre trajet avec changement à Lausanne dure 1h36. Le nouveau calendrier, qui entrera en vigueur à partir de décembre 2023, propose de supprimer la ligne directe pour une durée de dix ans en raison de travaux.

+ Record suisse de sinistres pour le train de voyageurs le plus long du monde

Les villes dénoncent un réseau ferroviaire « à deux vitesses », craignant une desserte ferroviaire moins attractive.

Le changement “perturbera la desserte ferroviaire d’une grande partie de la Suisse romande pendant au moins dix ans, ainsi que la desserte ferroviaire de nuit de Genève à Bâle”, précisent les signataires.

La fréquence des trains entre le Jura et Lausanne va doubler, mais les inconvénients l’emportent sur les avantages aux yeux des intéressés. Le changement aura également un impact important sur les passagers voyageant vers Genève ou l’aéroport de Genève depuis la région du Jura, disent-ils.

+ Devant avec un chef de train suisse

Dans un communiqué publié lundi, les CFF/CFF ont indiqué qu’ils rencontreraient les communes intéressées et la direction de l’aéroport de Genève dans les prochaines semaines pour en discuter.

+ Comment se comporter dans un train suisse

L’entreprise fait cependant valoir que le nouvel horaire “offre plus de stabilité et de ponctualité”. Au prix de quelques minutes de plus sur certaines liaisons, il permet d’effectuer des travaux d’aménagement et de maintenance “indispensables dans l’un des réseaux les plus fréquentés au monde”.

Les CFF/CFF précisent que l’horaire mis à jour propose un service plus fréquent : deux liaisons par heure. Il a ajouté que la liaison directe Lausanne-Delémont-Bâle serait rétablie en décembre 2025. Il a précisé que “les villes et les régions sur la ligne du Pied du Jura sont de première importance”, comme en témoignent les “gros investissements” prévus.

Conforme aux normes JTI

Conforme aux normes JTI

En savoir plus: SWI swissinfo.ch certifié par la Journalism Trust Initiative