La température mondiale de juillet 2023 a atteint des niveaux record, selon l’agence Copernicus. Avec une moyenne de 16,95°C, ce mois de juillet a été le plus chaud jamais enregistré. Une augmentation de 0,72°C par rapport à la moyenne des mois de juillet entre 1991 et 2020 a été observée.

Ce record est d’autant plus alarmant car il dépasse de 0,33°C la température enregistrée en juillet 2019, précédemment considéré comme le mois de juillet le plus chaud. Ces vagues de chaleur ont touché plusieurs régions de l’hémisphère nord, notamment l’Europe méridionale, certaines parties de l’Amérique du Sud et même l’Antarctique.

Les océans et les mers ont également connu des températures particulièrement élevées, dépassant la moyenne observée entre 1991 et 2020. Cette hausse constante des températures est alarmante et montre clairement l’urgence de réduire les émissions mondiales de gaz à effet de serre afin de contrer le réchauffement climatique.

Samantha Burgess, directrice adjointe de Copernicus, souligne l’importance d’agir rapidement pour prévenir la multiplication d’événements climatiques extrêmes qui deviennent de plus en plus fréquents et intenses. Ces records de chaleur sont un signal d’alarme et doivent être pris au sérieux par tous les acteurs de la société.

Les scientifiques mettent en garde contre les conséquences dramatiques que le réchauffement climatique peut avoir sur notre planète et sur nos vies. Il est donc crucial de mettre en œuvre des politiques et des actions concrètes pour limiter les émissions de gaz à effet de serre, développer les énergies renouvelables et promouvoir des modes de vie plus durables.

READ  Les images de larrivée du typhon Saola à Hong Kong, placée en alerte maximale

Le record de température mondiale en juillet 2023 ne doit pas être ignoré. C’est un rappel clair que le temps presse et que des mesures urgentes doivent être prises pour protéger notre planète et notre avenir.