World Aquatics envisage de déménager de la ville hôte olympique en Suisse vers la Hongrie

L’instance dirigeante de la natation a déclaré vendredi qu’elle cherchait à quitter la ville hôte des Jeux Olympiques en Suisse et à déplacer son site en Hongrie.

World Aquatics a signé un accord de travail avec des représentants du gouvernement à Budapest sous le Premier ministre Viktor Orbán,

Publicité

Publicité

Budapest a accueilli les championnats du monde de natation en 2017 et 2022, et devrait les accueillir à nouveau en 2027. Il abrite également les bureaux des instances dirigeantes des sports olympiques de judo et d’haltérophilie.

“La Hongrie a montré à plusieurs reprises qu’elle est un hôte merveilleux pour notre sport et pour nos athlètes”, a déclaré le président de World Aquatics, Husain al-Musallam, dans un communiqué, ajoutant que l’instance dirigeante “en reste sincèrement reconnaissante”.

En 2018, l’organisme mondial de la natation, alors connu sous son acronyme français FINA, a célébré son 110e anniversaire en ouvrant un nouveau siège à Lausanne, sur une route à flanc de colline à côté de la Cour suprême suisse. La villa du 19ème siècle a été agrandie avec des bureaux modernes.

World Aquatics a déclaré vendredi qu’il exploitait “plusieurs centres de développement dans le monde”, dont la Russie, le Sénégal et la Thaïlande, et que Budapest “disposait d’installations dédiées à l’entraînement et à la compétition aquatiques”.

Les médias de Budapest ont rapporté que World Aquatics visait à ce que les Hongrois y occupent la moitié de ses emplois.

L’organisation de natation a été fondée en 1908 à Londres et a déménagé à Lausanne en 1986.