Vingeard se réchauffe pour la défense du Tour de France avec la victoire de Dauphine
Jonas Vingaard (C) a préparé sa défense du Tour de France avec une victoire au Critérium du Dauphine (Anne-Christine POUJOULAT)

Jonas Vingaard (C) a préparé sa défense du Tour de France avec une victoire au Critérium du Dauphine (Anne-Christine POUJOULAT)

DanemarkJonas Vingaard a remporté dimanche la course cycliste du Critérium du Dauphine pour se préparer à sa défense du titre du Tour de France dans trois semaines.

Vingeard a terminé deuxième derrière ItalieGiulio Ciccone de Giulio Ciccone sur la huitième et dernière étape pour sceller sa onzième victoire de la saison.

« C’est un excellent résultat pour moi. La Dauphine est l’une des plus belles courses du monde, je suis très heureux d’avoir pu gagner ici », a déclaré le pilote Jumbo-Visma, qui a terminé deuxième l’an dernier derrière le Slovène Primoz. Roglic.

“Je n’ai jamais été seul, mon équipe a fait un excellent travail toute la semaine.”

Le Danois de 26 ans, déjà vainqueur du Gran Camino et du Tour du Pays basque en 2023, a survolé la Dauphine, traditionnelle répétition générale avant le Tour de France.

Vainqueur de deux étapes, dont celle de samedi au sommet de la Croix-de-Fer, il a terminé à 2 minutes 23 secondes du Britannique Adam Yates avec l’Australien Ben O’Connor troisième à près de trois minutes de la tête.

“Je suis un peu surpris par les écarts, je ne peux qu’être très satisfait, je suis en pleine forme. Maintenant, je vais me reposer quelques jours et peaufiner ma préparation pour le Tour de France”, a ajouté le Danois. . .

Dimanche, il s’est contenté de contrôler la course derrière l’échappée du jour menée notamment par Julian Alaphilippe, pour ses 31 ans.

Le Français n’a été rattrapé qu’au pied du Col de Portes, l’avant-dernière des six ascensions de la journée, où le Ciccone de Trek-Segafredo a percé.

Lors de la montée finale exténuante de 1,8 km à 14,2%, Vingaard a secoué le groupe de favoris mais n’a pas réussi à rattraper le grimpeur italien qui avait 23 secondes d’avance.

“Les 500 derniers mètres ont été terribles, mais la foule m’a poussé”, a déclaré Ciccone, triple vainqueur d’étape du Tour d’Italie.

“C’est un cadeau pour ma future femme”, a ajouté l’Italien, qui se mariera la semaine prochaine avant le Tour de France, après avoir dû abandonner le Giro cette année en raison du Covid-19.

jk/gk/ea/nr