VIDÉO – Troupes au sol, nucléaire, Poutine… ce quil faut retenir de lentretien exclusif dEmmanuel Macron au 20H

Le président français Emmanuel Macron a accordé des entrevues aux journalistes Gilles Bouleau de TF1 et Anne-Sophie Lapix de France 2, le jeudi 14 mars. Au sujet du soutien de la France à l’Ukraine, Macron a déclaré que la sécurité des Français dépendait de la défaite de la Russie dans ce pays. Il a souligné l’importance pour les Occidentaux de se préparer à une éventuelle escalade russe en Europe et a insisté sur la nécessité d’accélérer la fourniture d’armements à l’Ukraine.

Le Président a rappelé que la France ne lancerait pas une offensive en Ukraine mais ne devait pas exclure des options. Il a critiqué ceux qui s’abstiennent ou votent contre le soutien à l’Ukraine, soulignant que c’était crucial pour la paix en Europe. Macron a mis en avant la responsabilité du régime du Kremlin dans la situation en Ukraine et a appelé à la solidarité européenne.

En ce qui concerne les otages français détenus à Gaza et la situation entre Israël et le Hamas dans la bande de Gaza, Macron a affirmé que la sécurité des Français et des Européens était en jeu en Ukraine. Il a appelé à la coopération européenne pour contrer l’agression russe et a souligné la nécessité d’être forts pour dissuader et résister à l’escalade russe.

Sur la question de l’envoi éventuel de troupes au sol en Ukraine, Macron a précisé que ce serait un choix de la Russie et non de la France. Il a averti qu’il ne fallait pas laisser la Russie gagner la guerre en Ukraine pour préserver la crédibilité de l’Europe. Enfin, Macron a évoqué la menace nucléaire brandie par Poutine, affirmant que la France était prête à réagir avec détermination tout en soulignant qu’elle ne menait pas une guerre contre la Russie mais soutenait l’Ukraine pour préserver la paix en Europe.

READ  Darmanin présente sa démission, réunion de crise, déroute du gouvernement... Revivez le rejet de la loi immigration sur Cosmo Sonic