Le rappeur parisien Moha la Squale est au cœur d’une vaste polémique depuis qu’une ex-copine l’accuse d’avoir battu, insulté et violé plusieurs de ses anciens partenaires. De nouveaux témoignages d’autres jeunes femmes corroborent cette version.

«Il m’a été très irrespectueux. Disons que si c’était moi, j’ai beaucoup de gens que je connais qui ont vécu des choses très sérieuses pour lui. Il est gravement malade, c’est la seule chose que je dirais », explique la jeune femme qui se fait appeler Romy. Dans sa story Instagram, il poursuit avec ses accusations: “Tes rappeurs violents qui font des sons d’amour, et qui kidnappent des filles et les frappent (petite amie), on adore que ce genre de pourriture se transmette à fond”, écrit-il. mentionnant Moha La Squale et une de ses chansons “Luna”.

Ce dernier, l’un des anciens partenaires du rappeur à qui il a dédié cette chanson, a également décidé de briser le silence, selon un texte repris sur son compte Instagram par Lena Simonne, partenaire de Romeo Elvis. «J’ai passé deux ans avec Moha. Deux ans d’enfer, de violences physiques et psychologiques, de menaces, de cris, de larmes, d’interdictions en tout genre, bref, ça pourrait durer longtemps, la liste est longue (…). Il m’a écrit Luna pendant qu’il passait du temps à me crier dessus, à me blâmer pour tout, à être super violent avec moi, à humilier … », explique-t-il. Le rappeur aurait pu faire d’autres victimes. Il n’a pas encore réagi aux accusations.

Mohamed Bellahmed, un chanteur parisien de 25 ans, a été accusé en septembre 2019 d’avoir menacé un couple avec un partenaire à La Réunion. En juin dernier, il avait été arrêté dans le 18e arrondissement de Paris pour “refus aggravé de se conformer”, “insulte à un chef de l’autorité publique” et “rébellion”.

READ  La vraie raison de leur séparation a finalement été révélée!