La gendarmerie du sud de la France a sauvé un vautour sauvage d’une route très fréquentée après que des conducteurs ont remarqué le grand oiseau perché sur le bord de la route.

La gendarmerie du Lot, en Occitanie, a fermé la départementale 820 après que plusieurs usagers de la route ont signalé l’oiseau rarement aperçu.

Peu après 13h00, la gendarmerie a réussi à secourir le vautour, avec le concours de l’Office français de la biodiversité (OFD).

Il a été capturé et soigné par un fauconnier du parc aux rapaces du Rocher des Aigles à Rocamadour. Le vautour serait en bonne santé et est sorti indemne de son aventure au bord de la route.

Les vautours sont des rapaces et se nourrissent généralement de charognes.

Dans certaines cultures, ils sont également utilisés pour fouiller dans la chair humaine morte comme un type de rituel funéraire, et leur style de vol signifie qu’ils peuvent parfois apparaître de nulle part, ce qui les conduit à être considérés comme menaçants dans certaines parties du monde. . monde.

En fait, un groupe de vautours qui se nourrit est appelé « sillage » (alors qu’un groupe en vol est appelé « caldeira »).

Les vautours sont revenus en France ces dernières années, alors que l’espèce était considérée comme éteinte entre 1940 et la fin des années 1960, après avoir été chassée par des chasseurs et des agriculteurs qui leur ont laissé des appâts empoisonnés.

Après une campagne de réintroduction réussie, il existe aujourd’hui environ 2 000 couples nicheurs de vautours fauves (vautour fauve ; le type le plus répandu en France) dans les Pyrénées, le Massif Central et les Alpes.

READ  Score en direct et dernières mises à jour de Rome

Leur envergure peut atteindre plus de huit pieds et ils peuvent voler jusqu’à 2000-3000 mètres en Europe.

Histoires liées

Journal d’un ornithologue amateur en France : les vautours

Les vautours fauves ne sont plus en danger en France

Rencontrez le Français qui a sauvé le Faucon pèlerin