Le Belge Wout Van Aert, vainqueur de l’étape, vêtu du maillot vert du meilleur sprinter, célèbre en franchissant la ligne d’arrivée devant l’Australien Michael Matthews, deuxième, à gauche, et le Slovène Tadej Pogacar, troisième, portant le maillot jaune du leader, lors de la huitième étape de la course cycliste du Tour de France de 186,5 kilomètres (115,9 milles) commençant à Dole, en France, et se terminant à Lausanne, en Suisse, le samedi 9 juillet 2022. (AP Photo/Thibault Camus)

LAUSANNE, Suisse (AP) – Le cycliste belge Wout van Aert a remporté samedi la huitième étape du Tour de France en Suisse alors que le double champion en titre Tadej Pogačar a légèrement augmenté son avance au général.

Van Aert, qui a remporté la quatrième étape et a porté le maillot jaune pendant trois jours, a dépassé Michael Matthews dans le sprint vers l’arrivée au sommet.

Pogačar a terminé troisième, le coureur slovène obtenant des secondes de bonus plus précieuses, à la fin de la route vallonnée de 186 kilomètres (116 milles) de Dole dans l’est de la France à Lausanne.

« Je suis super content », a déclaré Van Aert. « Je suis très heureux que mon équipe ait tout fait pour chasser l’échappée et ensuite il faut la terminer.

«Ce fut une ascension (finale) assez difficile. . . très raide, donc j’ai dû me battre pour rester sur la roue pour Pogačar et ses coéquipiers, mais je savais que si je pouvais rester sur la roue, le sprint serait un peu plus plat, donc j’attendais ce moment.

READ  Les organisateurs détaillent les règles COVID-19 pour les Jeux olympiques d'hiver de Pékin | des sports

Pogačar, qui a remporté les deux étapes précédentes, a raté un triplé de victoires mais a prolongé son avance à 39 secondes sur Jonas Vingaard et 1:14 devant le vainqueur 2018 Geraint Thomas.

« Ce n’était pas si loin, mais c’était un match amusant aujourd’hui. J’ai peut-être hésité un peu et Van Aert m’a dépassé à grande vitesse. Bien sûr, c’est un peu décevant, mais la troisième place est toujours excellente », a déclaré Pogačar, qui roule pour UAE Team Emirates.

« J’ai toujours aimé courir, mais quand j’étais plus jeune, j’étais le plus petit et presque toujours le dernier. Je suis donc vraiment heureux que maintenant, au moins quand ça monte, je puisse faire un sprint solide à la fin, mais toujours pas aussi proche que Matthews et Van Aert. »

Il y a eu des nouvelles déconcertantes avant le début de la journée lorsque Geoffrey Bouchard et Vegard Stake Laengen sont devenus les premiers coureurs à quitter la course après avoir été testés positifs au coronavirus. Plusieurs membres du personnel de soutien ont également été testés positifs.

Le coureur américain Kevin Vermaercke a dû abandonner tôt dans l’étape après avoir été rattrapé par une chute en queue de peloton peu après le départ.

Le peloton s’est regroupé, mais le chaos a donné aux coureurs échappés l’ouverture dont ils avaient besoin. Mattia Cattaneo, Fred Wright et Frederik Frison ont rapidement pris une avance d’environ trois minutes.

Le trio a mené la majeure partie de la journée. Frison a été le premier à tomber, alors qu’ils se dirigeaient vers l’avant-dernière des trois ascensions classées. Puis c’était au tour de Cattaneo, et Wright a finalement été rattrapé dans la montée finale, avec 3,5 km restants.

READ  le parquet de Paris ouvre une enquête pour "viols" et "agressions sexuelles"

Malgré les fortes pentes, le peloton s’est élancé vers l’arrivée. Matthews a lancé son sprint avec Pogačar à sa poursuite, mais Van Aert les a contournés tous les deux pour traverser pour la victoire.

La neuvième étape de dimanche comprend quatre ascensions classées, dont deux ascensions de catégorie supérieure, sur le parcours de 120 milles (193 kilomètres) d’Aigle en Suisse à travers les Alpes jusqu’à la station de ski de Châtel Les Portes du Soleil.

___

Plus d’AP Sports : https://apnews.com/hub/sports et https://twitter.com/AP_Sports

Les dernières nouvelles d’aujourd’hui et plus encore dans votre boîte de réception