Valimai d’Ajith Kumar, réalisé par H Vinoth, entre dans la semaine 4 avec Josh complet. De nombreuses salles à travers le monde ont prolongé la projection du film d’une quatrième semaine.

Valimai d’Ajith Kumar poursuit sa course glorieuse au box-office mondial.

Valimai d’Ajith Kumar ne montre aucun signe de ralentissement dans sa quatrième semaine. De nombreux théâtres à travers le monde ont élargi les projections du film alors que le public familial afflue pour voir le film. Il semble que Valimai ait fonctionné malgré les critiques mitigées des critiques. Réalisé par H Vinoth, Valimai est un thriller d’action à indice d’octane élevé avec des sentiments familiaux.

VALIMAI D’AJITH KUMAR ARRIVE À LA SEMAINE 4 AVEC FULL JOSH

Le film attendu depuis longtemps d’Ajith Kumar, Valimai, a subi de multiples retards en raison de la pandémie de Covid-19. Le film a finalement vu le jour le 24 février et a littéralement mis le feu au box-office. De nombreux cinémas à travers le monde sont prêts à projeter Valimai pour la quatrième semaine.

L’analyste commercial Ramesh Bala s’est rendu sur Twitter pour signaler que Valimai sera diffusé sur des écrans sélectionnés à travers la Suisse au cours de la quatrième semaine. Il a partagé une affiche d’un théâtre en Suisse et a écrit: « #Valimai 4e week-end en Suisse (sic). »

De même, la poignée Twitter du théâtre Vasu a réitéré que l’occupation du théâtre pour Valimai a été exceptionnelle. Son message disait : « Occupation exceptionnelle pour #Valimai le 3ème jour de la semaine aussi ! Pur déchaînement AK ! Plein d’audiences familiales ! (sic). »

TOUT SUR VALIMAÏ

Valimai a été annoncé en 2019 et il a fallu près de deux ans à l’équipe pour terminer le film. Produit par Boney Kapoor, le thriller d’action est réalisé par le réalisateur H Vinoth de Sathuranga Vettai et Theeran Adhigaaram Ondru. Huma Qureshi, Kartikeya Gummakonda, Bani J, Raj Ayyappan et Sumithra jouent des rôles essentiels dans ce film.

READ  Le film original de Netflix 'The Crew' quitte Netflix en novembre 2021

VOIR AUSSI | CRITIQUE DU FILM : VALIMAÏ