Une course de slalom masculin de la Coupe du monde s’est arrêtée jeudi après que 19 skieurs ont commencé sur un parcours boueux plutôt que blanc comme neige et trop dangereux pour continuer.

le L’équipe de France a dit Victor Muffat-Jeandet, médaillé olympique de bronze au combiné il y a quatre ans, s’est fracturé la cheville droite en skiant. Il n’a pas été évalué s’il manquera les Jeux olympiques de Pékin, qui commencent dans quatre semaines.

Les organisateurs de la course ont été critiqués par des skieurs, dont le champion de la Coupe du monde Alexis Pinturault, pour avoir autorisé le départ de la course sur une surface molle qui se dégradait rapidement.

« Aujourd’hui, c’était trop @fisalpine », a écrit Pinturault, le coéquipier de Muffat-Jeandet, sur Twitter à l’adresse de la Fédération internationale de ski. « Je suis irrité et j’ai de grands regrets pour mon ami. »

Par temps chaud, le parcours Crveni Spust accueillait sa deuxième course en trois jours. Certains skieurs étaient à plus de trois secondes du leader Sebastian Foss-Solevaag dans la neige qui se ramollissait rapidement.

Dans un geste fort alors qu’il franchissait la ligne d’arrivée, le pilote suisse Luca Aerni a tapoté à plusieurs reprises son doigt sur son casque, ce qui semblait suggérer qu’il était imprudent de courir.

« Ce ne sont pas des conditions pour la Coupe du monde », a déclaré le double champion de Coupe du monde de slalom Henrik Kristoffersen après sa carrière. « C’est dangereux dans certaines régions. Marco (Schwarz) et Loïc (Meillard) disent que l’herbe sort. Pour les téléspectateurs, je pense que cela semble étrange. »

READ  Le ski-alpinisme fera ses débuts aux Jeux olympiques de 2026 en Italie

L’instance dirigeante du ski a déclaré que la course avait été arrêtée en raison de « conditions défavorables et dans le meilleur intérêt de la sécurité et de la justice ».

Les organisateurs ont autorisé le départ de la course malgré la consultation des skieurs mercredi lorsque la course précédemment prévue a été reportée d’une journée.

« C’est bizarre qu’ils aient à demander aux athlètes », a déclaré Kristoffersen, ajoutant que seulement la moitié des coureurs de slalom les mieux classés voulaient commencer. « La FIS doit avoir suffisamment de connaissances pour savoir comment les choses se passent pour un skieur, pour un entraîneur, au moment de décider s’il est assez bon pour courir ou non. »

Le coureur de descente vétéran Johan Clarey de France a posté sur Twitter : « Bonjour @fisalpine, êtes-vous toujours le patron de votre propre tour du monde ? »

Le même terrain a accueilli un slalom féminin mardi, Gagné par le leader slovaque Petra Vlhova, bien que la création d’une surface de course juste aurait pu se faire au prix d’une course plus tardive.

« Si les femmes n’avaient pas couru il y a deux jours, nous aurions peut-être eu une chance », a déclaré Kristoffersen. « Mais ils ont trop travaillé avec le sel. La neige est complètement morte, elle est instable, elle est faible. »

Les coureurs masculins de slalom auront une autre chance dimanche à Adelboden, en Suisse. Le slalom géant classique de la station est prévu samedi.

Sur le circuit féminin, l’une des courses les plus animées et les plus riches de la saison prévue la semaine prochaine a été annulée jeudi en raison de l’augmentation du nombre de cas de COVID-19 près de Salzbourg en Autriche.

READ  La France regarde vers l'avenir, la Suisse vise à mettre fin à la sécheresse par KO | Buffalo Sports

Le slalom nocturne sous les projecteurs de Flachau rapporte plus de 62 000 francs suisses (67 000 $) au vainqueur, contre 45 000 francs suisses (49 000 $) pour toutes les autres Coupes du monde féminines.

La Fédération autrichienne de ski a déclaré qu’elle recherchait un site de remplacement à héberger mardi.

___

Plus de ski AP : https://apnews.com/hub/skiing et https://twitter.com/AP_Sports