Si la capitale est devenue l’épicentre de l’épidémie de coronavirus en Espagne, plus de 850000 habitants sont reconfigurés sur une période de deux semaines.

Pour Lucie dupressoir

Décidée vendredi dernier, aujourd'hui les nouvelles mesures annoncées par le président de la Communauté de Madrid entrent en vigueur.
Décidée vendredi dernier, aujourd’hui les nouvelles mesures annoncées par le président de la Communauté de Madrid entrent en vigueur. BROCHURE / AFP

858 000 habitants de la Communauté de Madrid sont reconfigurés à partir d’aujourd’hui pour une période de deux semaines. Les personnes concernées ne peuvent aller qu’au travail, chez le médecin ou amener leurs enfants à l’école. Cette contrainte touche principalement les quartiers défavorisés et les communes du sud de la capitale. Bien que les parcs soient fermés, les magasins, bars et restaurants devront limiter leur capacité à 50%.

Ces mesures s’accompagnent également d’une réduction du nombre de personnes autorisées à se réunir. Alors que les rassemblements de plus de dix personnes étaient déjà interdits, les habitants n’auront plus à en rencontrer plus de six.

Ces décisions annoncées ce vendredi par la présidente de la région Isabel Díaz Ayuso font suite à une augmentation significative des cas dans la capitale espagnole, devenue l’épicentre de l’épidémie dans le pays. Il a rappelé lors de sa conférence de presse que le taux de contagion dépassait 1 000 cas pour 100 000 habitants.

Cependant, ce n’est pas un retour aux mesures dures imposées au printemps, ont déclaré les autorités. Le président du gouvernement, Pedro Sánchez, a assuré samedi soir “que l’enfermement du pays n’est pas envisagé”. “Il est vrai qu’on ne peut fermer aucune porte car évidemment le virus est un agent inconnu (…) mais je crois que maintenant on a les outils (…) pour pouvoir contenir et plier la courbe” des infections, a-t-il ajouté.

READ  Plus que Noël, le réveillon du Nouvel An peut-il déclencher une troisième vague?

VOIR AUSSI – Covid-19: Israël annonce une reconduction nationale de trois semaines