Des images publiées sur les réseaux sociaux montraient la mini-tornade sur le nord de la France (Robin G/Twitter)

une mini tornade frapper les villages proches de la Région de Calais dans le nord France dimanche, faisant un blessé et des dizaines de maisons endommagées.

Des photos et des images publiées sur les réseaux sociaux montraient un énorme nuage noir tourbillonnant en forme de tornade dans le ciel de Bihucourt.

L’autorité locale pour Pas de Calais Il a déclaré qu’une personne avait été « légèrement blessée » et que la tornade avait causé d’importants dégâts à certaines maisons et infrastructures de la région.

Par ailleurs, une cinquantaine de maisons ont été endommagées dans les environs d’Hendecourt-lès-Cagnicourt, obligeant deux familles à être relogées, tandis que l’électricité a également été coupée.

La tornade a également provoqué l’effondrement d’un bâtiment agricole dans la commune de Mory, selon des médias français.

L’autorité locale a déclaré dans un communiqué dimanche soir: « La situation est sous contrôle. Les gendarmes assureront une présence continue tout au long de la nuit dans les communes sinistrées.

« Je pensais que nous allions mourir avec mon petit ami », a déclaré un habitant aux médias français.

« Il grondait partout avec le bruit continu du tonnerre. Une heure après que la tornade a ravagé ma maison, je tremblais encore.

Un autre a déclaré: «C’est comme si vous étiez aspiré. A un moment on a cru que c’était de la grêle qui tombait mais en réalité c’était les bardeaux du cabanon du voisin qui s’étaient envolés. »

Jacques Billant, représentant de la région Pas-de-Calais, s’est rendu dans la ville de Bapaume pour assister à la destruction.

READ  Maître du «temps d'argent», Boston prend une pause de Toronto

Le ministre français de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a déclaré : « L’est et le nord de la France ont souffert de fortes tempêtes.

« Plusieurs communes du Pas-de-Calais touchées par une tornade, causant d’importants dégâts. Intempéries violentes sur la Somme. Solidarité avec les habitants des communes concernées ».