Le sondage suggère qu’Eric Zemmour est désormais l’adversaire le plus populaire du président Emmanuel Macron avant les élections de 2022.

L’expert politique d’extrême droite Eric Zemmour pourrait atteindre le second tour de l’élection présidentielle française de 2022 s’il choisit de défier le leader sortant Emmanuel Macron, selon un nouveau sondage d’opinion.

Le sondage Harris Interactive, publié mercredi, est le premier depuis que Macron a remporté la présidence en 2017 à changer les attentes généralisées selon lesquelles il devra faire face à un nouveau match à élimination directe contre la leader d’extrême droite Marine Le Pen en avril prochain.

Il montrait que Zemmour remportait 17% du soutien des électeurs, éclipsant les 15% de Le Pen, lors d’un éventuel premier tour.

Figure très controversée, l’homme de 63 ans a suscité à plusieurs reprises la controverse avec des remarques incendiaires sur des sujets tels que l’immigration, l’islam et l’identité nationale, et a été condamné à plusieurs reprises pour incitation à la haine.

Le scrutin, qui comptait 1 310 électeurs le 4 octobre, l’a placé devant l’un des trois rivaux en lice pour le ticket de centre-droit de la France.

Il s’agit de Xavier Bertrand, ancien ministre qui dirige désormais la région Hauts-de-France dans le nord de la France, Valérie Pécresse, directrice de la région Ile de France, et l’ancien négociateur du Brexit de l’Union européenne Michel Barnier.

« Un candidat n’a jamais connu un changement dans l’intention des électeurs en si peu de temps que nous l’avons vu avec Eric Zemmour », a déclaré à l’agence de presse AFP Antoine Gautier, sondeur Harris Interactive.

READ  cusat : Cusat accueillera une conférence internationale | Nouvelles de Kochi

Zemmour ne devait recueillir que 7% de soutien lorsque Harris Interactive a testé pour la première fois sa popularité auprès des électeurs le 8 septembre.

Il n’a pas officiellement annoncé qu’il se présenterait à la présidence, mais a indiqué qu’il défierait Macron, se décrivant comme un « candidat au débat » et démissionnant de son spot de chat aux heures de grande écoute pour se conformer aux règles électorales.

Il a également publié un livre, La France n’a pas encore dit son dernier mot, qui établit des parallèles entre lui-même et l’ancien président américain Donald Trump.

Macron avance

Le sondage de mercredi a suggéré que Zemmour devra faire face à une bataille pour renverser Macron, s’il décide de concourir.

Macron obtiendrait 55% des voix au second tour contre lui, selon le sondage.

Il a également indiqué que Macron battrait de justesse Le Pen avec une marge de 53 à 47%, si elle passait à un deuxième tour, ainsi que tous ses autres principaux rivaux dans n’importe quel cadre de deuxième tour.

Le Pen a perdu contre Macron au deuxième tour du scrutin de 2017, ce dernier obtenant plus de 66% des voix.

Un second tour est requis si aucun candidat n’obtient la majorité absolue au premier tour.

Les analystes ont souligné que les élections de l’année prochaine restent très imprévisibles et que le système français à deux tours rend les prévisions difficiles.