Un homme de Floride qui s’est fait arracher le bras par un alligator alors qu’il traversait un lac à la nage a donné quelques conseils en disant: « Laissez les alligators tranquilles. »

Eric Merda, de Sarasota, a été transporté à l’hôpital après l’attaque du Lake Manatee Fish Camp dans la ville de Myakka, aux États-Unis, le 17 juillet.

Maintenant qu’il est sorti de l’hôpital et qu’il s’est adapté à la vie sans son bras, il s’est ouvert sur l’incident terrifiant qui l’a vu mutilé par l’alligator et errant perdu pendant trois jours.

Il a dit qu’il avait traversé le lac et avait décidé de le traverser à la nage au lieu de le contourner à pied.

« J’ai levé les yeux et il y avait un alligator sur mon côté droit, alors je suis allé nager, et elle a attrapé mon avant-bras, alors je l’ai attrapée comme ça, elle essayait de rouler, mais elle s’est cassé la tête, alors mon bras est allé vers le à l’envers… complètement », a déclaré Merda.

Il dit qu’il a dû se battre pour sa vie.

« Elle m’a tiré vers le bas, trois fois. Elle avait déjà mon bras, alors quand nous sommes montés la troisième fois, elle a finalement fait un saut périlleux et est partie avec mon bras. »

Il a réussi à sortir du lac, mais a ensuite passé trois jours à essayer de trouver son chemin.

« Vous ne pouvez rien voir … parfois j’avais l’impression de tourner en rond, je ne savais pas », a-t-il déclaré.

« Alors j’ai commencé à suivre le soleil et les lignes électriques, des choses comme ça, des choses que je pouvais voir. »

READ  Macron et Le Pen s'affronteront dans un débat électoral télévisé crucial en direct | élection présidentielle française 2022

Après trois jours dans le marais, il dit avoir trébuché sur une clôture et un homme de l’autre côté.

« J’ai dit ‘hé, j’ai besoin d’aide’ et il m’a dit ‘qu’est-ce que tu fais ?’ et j’ai dit « un alligator m’a attrapé le bras ».

Maintenant, il s’adapte à une nouvelle normalité avec une nouvelle perspective… et il a des conseils basés sur les alligators.

« Ne nourrissez pas correctement les alligators et vous savez qui ils sont, leur jetant des pierres et tout ça, je l’ai vu sur les chantiers, laissez-les tranquilles », a-t-il déclaré.