« Les Larmes de la Seine », court métrage d’animation, a retenu l’attention en France et dans le monde, agence de presse anadolu rapports.

Le film a reçu une médaille de bronze jeudi aux Oscars étudiants à Los Angeles.

Il met en lumière la répression policière sanglante de la manifestation algérienne à Paris le 17 octobre 1961, au cours de laquelle des centaines de personnes ont été tuées sur ordre de Maurice Papon, alors chef de la police parisienne.

« Nous avons voulu faire ce film pour éclairer un événement trop méconnu en France alors qu’il fait partie de notre histoire », ont déclaré les réalisateurs Yanis Belaid, Eliott Benard et Nicolas Mayeur lors de la remise des prix.

Et ils ont ajouté : « Nous adorerions encourager les gens à en savoir plus sur le sujet et montrer notre façon de voir l’avenir sans oublier ce qui s’est passé. »

La répression sanglante des manifestations est entrée dans l’histoire sous le nom de « massacre de Paris ». La police parisienne a fait preuve d’une extrême brutalité contre la manifestation non autorisée mais pacifique.

Les estimations suggèrent qu’au moins 200 Algériens ont été tués. Les victimes ont été abattues ou battues à mort. Selon des témoins, ils ont également été jetés dans la Seine, où ils sont morts.

Se souvenir du massacre des Algériens à Paris

READ  Violence, rumeurs, angoisse ...: la Gardoise Marie Garet se confie pour la première fois