Un officiel. (Il a dessiné) – ALLILI MOURAD / SIPA

Après le temps de la peur, celui de la solidarité. Quelques jours après le meurtre de trois gendarmes à Saint-Just (Puy-de-Dôme) comme ils sont intervenus pour sauver la compagne d’un fou, qui l’avait maltraitée et
il s’était barricadé chez lui, un chaton est allé en ligne pour aider sa famille.

Comme signalé nos confrères de France Bleu,
ce Il a été lancé par la Maison de la Gendarmerie pour soutenir les proches d’Arno Mavel, le brigadier de 21 ans, le lieutenant Cyrille Morel, 45 ans, et le maître de mer Rémi Dupuis, 37 ans.

Et ce chaton, évidemment, suscite un grand gaspillage de générosité puisque la fondation invite, sur son site, à “différer [son] don de quelques heures »vu le grand nombre de connexions.

“Les gens remercient ceux qui les protègent chaque jour”

Peu de temps après sa mise en ligne, Hélène Gontaud, vice-présidente de la fondation Maison de la Gendarmerie, a déjà déclaré à France Bleu qu’elle était “très agréablement surprise par cet énorme gaspillage de générosité envers ces familles touchées par la folie”. de notre monde », se réjouissant que« les gens remercient leur gendarmerie, qui les protège au quotidien. “

Le fou, un homme de 48 ans avec tout un arsenal, avait également blessé un quatrième gendarme, heureusement protégé par son gilet pare-balles. Si son partenaire pouvait être mis en sécurité, il avait réussi à s’échapper avant que son corps ne soit retrouvé tôt le matin près de sa voiture, à environ un kilomètre de chez lui.

READ  le suspect du meurtre de l'adolescent à Nantes déjà condamné pour viol