On craint de plus en plus qu’un béluga qui a été repéré dans la Seine française, loin des eaux froides de l’Arctique, soit plus adapté, après avoir refusé de se nourrir et semble émacié, a déclaré samedi un responsable local. Le béluga nage lentement dans un bassin entre deux écluses à environ 80 km de Paris. Les vétérinaires évalueront son état de santé avant de prendre une décision sur la manière d’intervenir.

Les sauveteurs, qui ne savent pas si le mammifère de 4 mètres ne mange pas car il manque d’énergie ou est malade, ont tenté de le nourrir avec des truites vivantes. « Il ne semblait pas très intéressé », a déclaré à la presse Isabelle Dorliat-Pouzet, responsable du département de l’Eure.

La baleine s’est éloignée de son habitat naturel, nageant 160 km en amont, devant le port de Rouen et vers la capitale française. Des marques commençaient à apparaître sur sa peau, signe possible d’une santé dégradée. Le béluga tout blanc vit normalement dans les océans arctique et subarctique, bien qu’il soit connu qu’il s’aventure parfois dans les eaux plus au sud et qu’il puisse survivre pendant une courte période en eau douce.

En mai, une orque malade séparée de son groupe est décédée de causes naturelles dans la Seine après l’échec des tentatives pour la ramener en mer. Un mois plus tard, une autre baleine, supposée être un Minke, a été aperçue dans la Seine. Aucune décision n’a été prise sur la manière de renvoyer le béluga dans l’océan, a déclaré Dorliat-Pouzet.

Une option consistait à essayer de le ramener en eau libre. Un autre le retirait de la rivière et le transportait, bien que Dorliat-Pouzet ait déclaré qu’il n’était pas clair si la baleine était assez forte pour une opération aussi dangereuse. Les vétérinaires essaieront d’abord d’injecter des vitamines.

READ  Pourquoi vous ne devriez pas utiliser de lait froid pour faire de la purée de pommes de terre

« Peu de gens pensent qu’il ramènera 160 km vers la mer tout seul », a ajouté Dorliat-Pouzet.

(Cette histoire n’a pas été éditée par l’équipe de Devdiscourse et est automatiquement générée à partir d’un flux syndiqué.)