Racontant l’histoire d’un agriculteur suisse qui rencontre un événement qui change sa vie, l’histoire du réalisateur Michael Koch est un récit émouvant avec des performances captivantes d’un éventail d’acteurs non formés. Suralimenté par la beauté naturelle du pays, un coin de paradis (Soit drii hiver) est un film calme mais puissant à ne pas manquer cette année.

Nous avons pu rencontrer le réalisateur et une partie du casting lors d’un déjeuner intimiste organisé à la résidence officielle du Consul général de Suisse. Animé par Son Excellence Niculin Jäger, l’après-midi a été l’occasion de profiter de l’hospitalité suisse et d’apprendre de première main la réalisation du film.

Côté production, A Piece of Sky était clairement une mission de détermination et de persuasion de la part du réalisateur Michael Koch, qui est aussi acteur. Selon le réalisateur, « Nous avons dû convaincre certains des acteurs de faire réellement le projet. » Cela était particulièrement vrai pour le personnage principal, le vrai fermier. Simon Wisler. L’éleveur de vaches et président de la Fromage d’alpage parpan laitier il a passé environ un an à réfléchir à cette possibilité avant d’accepter le poste.

Michèle Marque, qui agit en face de Wisler, n’avait pas non plus de formation d’acteur, mais était plus préparé à apprendre le métier. « Oui, j’ai quitté mon travail d’architecte pour me consacrer à cela. J’ai vu une offre dans le journal et c’était tout. Sa prestation est raffinée et soignée. Pris ensemble, Koch a pu accéder à un niveau de réalisme qui devrait tenter de nombreux réalisateurs.

READ  Dernier coronavirus: les États-Unis augmentent les niveaux d'alerte de voyage pour la Suisse, le Canada et l'Allemagne

Pour le public, en particulier américain, ce niveau d’authenticité à la fois dans l’histoire et dans la scène peut nécessiter un ajustement. Le film avance lentement et a un rythme obsédant, obligeant presque le spectateur à plonger profondément dans l’esprit des acteurs. La lecture est essentielle. À cette fin, il est satisfaisant une fois que vous pouvez accéder à ce territoire mental. Koch essaie de lui forcer la main avec des scènes d’ouverture de moments lents et naturels qui aident à donner le ton.

Quel que soit le film lui-même, le réalisateur a été contraint de faire face à la réalité de la récente pandémie de COVID-19, qui a frappé pendant certaines parties du tournage. C’était une prévision pour une grande partie de la distribution pendant la production. « Personne n’est tombé malade pendant le tournage. Pourtant, c’était toujours le sujet de discussion.

Rassemblant un monde d’éloges depuis sa sortie, A Piece of Sky est un exploit. Plus d’informations sur le film ici. La 95e cérémonie des Oscars aura lieu le 12 mars 2023 à Los Angeles, en Californie. Plus d’informations sur les prix ici.

L’événement à New York a également récompensé deux autres pièces de la créativité suisse : deux documentaires présentés dans l’édition de cette année DOC NEW-YORK, le plus grand festival de documentaires aux États-Unis. Tout d’abord, la première mondiale de Paysages radicaux, réalisé par Elettra Fiumi. Le documentaire est né de la découverte d’une vaste archive du travail de son père, Fabrizio Fiumi. Fabrizio, avec le groupe d’architectes radicaux appelé 9999, a imaginé des innovations architecturales et anticipé un avenir qui reste à venir.

READ  Les coûts annuels moyens des soins de santé ont atteint 9 600 CHF en Suisse en 2020

Gang de filles, dirigé par Susanne Regina Meures, explore le monde des jeunes influenceurs en suivant une seule famille pendant quatre ans. Le documentaire se concentre sur Léonie à Berlin, alors âgée de 13 ans et comptant un demi-million de followers. « Elle avait tous les traits d’une fille vivant une vie à travers les médias sociaux », a déclaré Susanne dans une interview avec Variété . Plus d’informations sur le film ici.