Adam Hall en action à St Moritz, en Suisse, où il a terminé troisième de la Coupe du monde de slalom para-alpin FIS.

marcus hartmann

Adam Hall en action à St Moritz, en Suisse, où il a terminé troisième de la Coupe du monde de slalom para-alpin FIS.

Le skieur alpin néo-zélandais Adam Hall a décroché son premier podium en Coupe du monde en cinq ans.

Les Double médaillé de bronze paralympique de Pékin 2022qui concourt dans la catégorie pied masculin, a terminé troisième de la Coupe du monde de slalom para-alpin FIS en Suisse samedi soir (heure de la Nouvelle-Zélande).

Après une solide première course sur les pentes enneigées de St Moritz, le pilote de 35 ans de Wanaka s’est installé en deuxième position, +5,06 derrière le leader et futur vainqueur, Arthur Bauchet de France.

Avec moins d’une seconde séparant Hall de ses quatre concurrents les plus proches, il savait qu’il devait reproduire sa solide performance lors de sa deuxième course, et son expérience et sa capacité sous pression étaient évidentes, terminant à trois centièmes de seconde sans quatrième. Météo.

LIRE LA SUITE:
* Comment Wānaka, une petite station balnéaire, a remporté la première médaille d’or olympique d’hiver de la Nouvelle-Zélande en 70 ans
* Le médaillé de bronze paralympique Adam Hall rentre à la maison avec un cadeau pour sa fille
* Jeux paralympiques d’hiver : le skieur alpin néo-zélandais Adam Hall remporte une autre médaille avec le bronze en slalom

« Je suis très satisfait de mes résultats et de ma performance ici ces derniers jours », a déclaré Hall, qui a terminé sixième lors de la première journée de la compétition.

« Je n’ai pas monté sur un podium de Coupe du monde depuis cinq ans, la dernière fois c’était juste avant les Jeux Paralympiques de PyeongChang 2018, je suis très content.

READ  Machenaud quitte une division pour rejoindre Bayonne

« Les conditions ici à St Moritz ont été très diverses et difficiles, tant d’un point de vue technique que tactique. Il y a eu beaucoup de chutes de neige et une mauvaise visibilité, mais la surface de neige en dessous a été spectaculaire. »

Après avoir acheté de nouveaux skis à son arrivée en Europe, Hall et son équipe les ont préparés pour les conditions, et il abordera la dernière journée de course dimanche soir (NZT) plein de confiance.

Les courses de ce week-end sont les premières Coupes du monde de slalom para-alpin FIS à avoir lieu depuis que la FIS a pris la relève en tant qu’organisme international régissant les courses de ski para-alpin plus tôt cette année.