Trois gardes suisses du Vatican qui ont refusé de se faire vacciner contre le COVID-19 sur ordre du Saint-Siège ont volontairement quitté le corps historique pour rentrer en Suisse, a déclaré dimanche un responsable des gardes suisses.

Le lieutenant Urs Breitenmoser a déclaré à l’Associated Press que tous les gardes suisses avaient été invités à se faire vacciner « pour protéger leur santé et celle des autres personnes avec lesquelles ils entrent en contact dans le cadre de leur service ».

« Trois membres de la Garde ont choisi de ne pas adhérer à cette demande, laissant volontairement le corps », a déclaré Breitenmoser dans un communiqué.

Trois autres gardes sont temporairement suspendus de leurs fonctions en attendant la vaccination, a-t-il déclaré.

Le principal devoir du corps des hommes, avec leurs uniformes colorés et leurs casques à plumes, est de protéger le pontife. Les membres montent la garde pendant les cérémonies papales, ainsi qu’à diverses entrées de la petite cité-État indépendante fortifiée près du Tibre à Rome. Pendant la pandémie, les gardes de service portent des masques chirurgicaux de protection.

Le pape François, qui a été vacciné contre le COVID-19, a souligné à plusieurs reprises la valeur sanitaire et altruiste de recevoir des vaccins pendant la pandémie.

Breitenmoser a noté que le mois dernier, le chef de la Commission pontificale de l’État de la Cité du Vatican avait publié une ordonnance selon laquelle les personnes entrant dans les zones du Vatican doivent être vaccinées ou avoir un test négatif récent. Cela inclut les touristes qui veulent voir les trésors du Vatican, y compris les fresques de Michel-Ange dans la chapelle Sixtine.

READ  Samuel Le Bihan en père d'un enfant autiste dans un film touchant