PRINCE GEORGE, C.-B. – La Suissesse Silvana Tirinzoni est restée invaincue pour remporter un troisième championnat du monde de curling féminin consécutif dimanche.

La Suisse a battu la Sud-Coréenne EunJung Kim 7-6 pour la médaille d’or. La Canadienne Kerri Einarson a battu la Suède 8-7 dans une finale supplémentaire pour le bronze le dimanche précédent.

Tirinzoni s’est jointe aux Canadiennes Jennifer Jones et Rachel Homan pour diriger les seules équipes qui sont restées invaincues à chaque match de la ronde préliminaire et des séries éliminatoires.

Les Suissesses ont également été les premières en 43 ans d’histoire du championnat féminin à remporter trois médailles d’or consécutives.

« Gagner une fois est assez difficile, mais le gagner trois fois de suite est fou », a déclaré Tirinzoni. « Tous les trois étaient durs et très spéciaux. »

Tirinzoni, Alina Paetz, Esther Neuenschwander et Melanie Barbezat ont remporté la victoire l’an dernier à Calgary et en 2019 à Silkeborg, au Danemark.

Le championnat a été annulé il y a deux ans en raison de la pandémie de COVID-19.

Tirinzoni, qui est entraîné par le Canadien Pierre Charette, a affiché le meilleur record du tournoi à la ronde aux Jeux olympiques le mois dernier, mais a perdu la demi-finale et le match pour la médaille de bronze à Pékin.

Les Suisses sont retournés dans leur pays après Pékin et ont dû remporter un titre national pour disputer le championnat du monde.

« Nous avons dû jouer huit matchs pour arriver ici, mais cela nous a également montré que nous voulions vraiment y aller », a déclaré Tirinzoni. « Nous nous sommes vraiment battus lors de ces championnats nationaux.

READ  Kaia Kanepi à Indian Wells au troisième tour | des sports

« En venant ici, pour être honnête, je pensais que l’équipe était peut-être un peu fatiguée mentalement. Ce n’était pas le cas. Ils ont tiré sur les lumières à quelques reprises. »

Les équipes suisses ont remporté sept des 10 derniers championnats du monde féminins. Paetz, qui jette la quatrième pierre pour Tirinzoni, a sauté l’équipe qui a remporté l’or en 2015.

« Je pense que nous avons de bons joueurs individuels et dans le passé, ils ont trouvé le moyen de jouer ensemble », a déclaré Paetz. « C’est pourquoi nous avons toujours eu de bonnes équipes. Nous travaillons très dur en Suisse et nous savons nous entraîner. »

Ce rapport de La Presse canadienne a été publié pour la première fois le 27 mars 2022.

La Presse Canadienne. Tous droits réservés.