TIFFANY: LE MAIRE BRUNO REJETTE UNE DEMANDE D’AIDE DE LVMH, WSJ RAPPORTS

(Reuters) – LVMH a demandé en vain au ministre français de l’Économie et des Finances Bruno Le Maire de l’aider à trouver une issue à son projet de fusion avec les bijoux américains Tiffany, a rapporté jeudi le Wall Street Journal. citant des hauts fonctionnaires français.

Le géant français du luxe, qui a annoncé mercredi dernier l’abandon de cette opération estimée à 16,2 milliards de dollars (13,7 milliards d’euros), déclare n’avoir jamais contacté Bruno Le Maire, parlant d’accusations malveillantes. et totalement infondé.

LVMH a indiqué avoir lu une lettre du ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian lui demandant de reporter l’opération au-delà du 6 janvier “en réaction à la menace de taxes sur les produits français formulée par les Etats-Unis”. Jean-Jacques Guiony, CFO de LVMH, a déclaré que cette lettre non sollicitée avait surpris son groupe.

Des responsables français cités par le Wall Street Journal affirment que LVMH a contacté Bruno Le Maire à propos du projet Tiffany avant que Jean-Yves Le Drian envoie sa lettre.

LVMH a demandé au ministre de l’Economie et des Finances de rédiger une lettre susceptible de jeter les bases d’une renégociation ou d’un retrait de LVMH, et Bruno Le Maire a refusé, ajoutent les sources citées par le journal américain.

Le chef de Bercy mène actuellement des négociations avec les États-Unis sur l’introduction d’une taxe numérique en France, que Washington rejette en menaçant de sanctionner plusieurs produits français.

READ  Evénement: Congrès de l'Année de la Culture et du Tourisme entre la France et la Chine du 18 au 21 juin 2021 au MACAO en Chine

(Rédigé par Bangalore, édité par Jean-Stéphane Brosse)