Dans Word

Avec l’entrée en vigueur du Brexit le 31 décembre 2020, les citoyens britanniques ne bénéficieront plus d’un traitement préférentiel de la part des citoyens de l’UE concernant l’acquisition de biens immobiliers résidentiels en Suisse. Les citoyens britanniques ont désormais besoin d’un permis de séjour permanent suisse pour acheter un immeuble résidentiel suisse sans permis. Cependant, une exemption s’applique: les citoyens britanniques résidant légalement et effectivement en Suisse avant le 1er janvier 2021 sont exemptés de ce durcissement, à condition qu’ils conservent leur lieu de résidence effectif et légal en Suisse. Toute propriété résidentielle suisse légalement acquise par des citoyens du Royaume-Uni avant le 1er janvier 2021 reste également protégée.


Contenu

  1. Options pour les citoyens britanniques d’acquérir des biens immobiliers résidentiels en Suisse à partir du 1er janvier 2021
  2. Exemptions supplémentaires
  3. Antécédents

Options pour les citoyens britanniques d’acquérir des biens immobiliers résidentiels en Suisse à partir du 1er janvier 2021

Citoyens du Royaume-Uni sans résidence légale et factuelle en Suisse au 1er janvier 2021:

  • Pour acquérir un bien immobilier résidentiel en Suisse, un permis de séjour permanent suisse est nécessaire.
  • Avant d’obtenir un permis de séjour permanent en Suisse, les maisons de vacances peuvent être achetées dans certains cantons après l’obtention d’un permis spécifique, ainsi que la résidence privée au lieu de résidence légale et factuelle en Suisse.

Citoyens du Royaume-Uni résidant légalement et de fait en Suisse au 1er janvier 2021:

  • Ces citoyens britanniques ont acquis des droits et sont autorisés à acquérir des biens immobiliers résidentiels suisses sans permis.
  • Cependant, il est impératif que ces citoyens britanniques conservent leur résidence légale et factuelle en Suisse, au moins jusqu’à l’acquisition future d’un immeuble résidentiel suisse. Toute annulation d’inscription ou changement de résidence de fait de la Suisse après le 1er janvier 2021 entraînera la perte de l’exemption.
READ  Liga - Barça accroché par Alavés (1-1), buteur de Griezmann

Exemptions supplémentaires

Propriété pré-Brexit dans l’immobilier suisse

Les citoyens du Royaume-Uni qui ont légalement acquis une propriété résidentielle en Suisse avant le 1er janvier 2021 conservent le droit de posséder cette propriété. Le Brexit n’a aucun effet sur la situation juridique de votre immobilier résidentiel suisse.

Les voyageurs transfrontaliers avant le Brexit

Les citoyens du Royaume-Uni qui étaient des voyageurs transfrontaliers en Suisse au 1er janvier 2021 et qui ont conservé ce statut par la suite conservent, aux fins de l’acquisition d’un immeuble résidentiel suisse, leur statut après le Brexit. Ils continuent de bénéficier de l’exception à la règle Lex Koller, qui permet aux voyageurs transfrontaliers d’acheter une résidence secondaire dans la région de leur lieu de travail en Suisse.

Antécédents

La soi-disant «règle Lex Koller» suisse interdit l’acquisition de biens immobiliers suisses par des étrangers à moins que l’acheteur étranger ne dispose d’un permis. En raison de l’exemption de l’immobilier commercial de la règle Lex Koller, son application principale est l’immobilier résidentiel suisse.

Grâce aux traités bilatéraux entre la Suisse et l’UE, la norme Lex Koller exempte les étrangers de l’UE de l’obligation de permis dès qu’ils ont leur résidence légale et de fait en Suisse. Les étrangers de pays tiers ne bénéficient pas de cette exonération et ont donc besoin d’un titre de séjour permanent suisse pour pouvoir acquérir des biens immobiliers suisses sans permis.

L’achat d’un bien immobilier résidentiel en Suisse avec un permis est très limité et les permis sont appliqués de manière restrictive. Certains cantons (touristiques) imposent des frais de permis pour acheter des maisons de vacances pour leur propre usage.

READ  Marseille, Verratti, Mbappé, les bleus et reviennent ...

Avec le Brexit, le Royaume-Uni devient un pays non membre de l’UE. Selon le traité international entre la Suisse et le Royaume-Uni du 25 février 2019, qui a été approuvé par le Parlement suisse le 25 septembre 2020, la transition en matière d’immobilier suisse est régie comme suit:

  • Tout bien immobilier acquis légalement par un citoyen britannique en Suisse avant le 1er janvier 2021 n’est pas concerné par le Brexit.
  • Tout citoyen britannique ayant sa résidence légale et factuelle en Suisse au 1er janvier 2021 peut acquérir un immeuble résidentiel suisse sans permis, à condition qu’il conserve sa résidence légale et factuelle jusqu’à l’acquisition du bien immobilier suisse.
  • Tout citoyen britannique ayant le statut de voyageur suisse au 1er janvier 2021 et qui a conservé ce statut pourra bénéficier de l’exemption en vertu de la règle Lex Koller et acquérir une résidence secondaire dans la région de son lieu de travail en Suisse.

L’approbation du traité Suisse-Royaume-Uni reste soumise à un référendum facultatif, ce qui est hautement improbable. S’il n’y a pas de référendum avant le 14 janvier 2021, le traité entre la Suisse et le Royaume-Uni entrera formellement en vigueur le 1er mars 2021. Entre-temps, le traité entre la Suisse et le Royaume-Uni est déjà appliqué de manière proformale depuis le 1 janvier 2021.