Les deux entraîneurs ont été surpris par le carton rouge donné à Jama ; l Lewis

L’entraîneur suisse Murat Yakin craignait que ce soit l’un de ses entraîneurs qui ait reçu un carton rouge dans l’incident qui a vu Jamal Lewis expulsé de manière controversée lors du match de qualification pour la Coupe du monde de samedi.

Le défenseur nord-irlandais a écopé d’un deuxième carton jaune pour avoir perdu du temps sur une touche à la 37e minute de la défaite écrasante 2-0 de son équipe à Genève.

L’incident s’est produit devant les abris et Yakin a admis être confus.

« J’ai été surpris », a-t-il déclaré.

« En fait, je n’ai pas réalisé la situation. Les membres de mon personnel sautaient et s’excitaient et je pensais que lorsque le carton rouge a été montré, c’était pour l’un des membres de mon personnel et non pour le joueur.

« Mais en général, je ne pense pas que cela ait été décisif pour le match. Avec nos performances, nous contrôlons déjà le jeu. »

Dans un début de match extrêmement dramatique, le Suisse pensait avoir ouvert le score à la quatrième minute grâce à Denis Zakaria avant que son but ne soit refusé pour hors-jeu après un long examen VAR.

Après que l’arbitre Slavko Vincic ait expulsé Lewis, l’Irlande du Nord, qui travaillait dur, semblait prête à atteindre la mi-temps à 0-0 avant que Steven Zuber ne marque dans le temps additionnel de la première mi-temps.

Christian Fassnacht a ajouté le deuxième à la 91e minute pour condamner les hommes de Ian Baraclough à une défaite qui a failli mettre fin à leurs espoirs de qualification pour la Coupe du monde.

READ  La France fête les 80 ans de sa première arrestation massive de juifs

« Nous étions très concentrés, même après le ‘but’ de hors-jeu dans les premières minutes, nous ne nous sommes pas arrêtés », a poursuivi Yakin.

« Nous avions plus de pression, nous avons essayé d’attaquer, et peut-être la seule chose que nous pouvons dire est que nous n’avons pas profité de toutes nos opportunités de marquer. Nous nous sommes battus jusqu’au bout et avons créé plus d’opportunités. »

La défaite d’une Irlande du Nord blessée leur laisse six points de retard sur la Suisse, avec trois matchs à jouer, dans la bataille pour la deuxième place du groupe C et les barrages qui l’accompagnent.

L’équipe de Baraclough se rendra maintenant à Sofia pour affronter la Bulgarie mardi soir avant de terminer sa campagne de qualification avec des matchs à domicile contre la Lituanie et l’Italie en novembre.

La Suisse sera en dernière position de la Lituanie mardi soir et, en novembre, elle se rendra en Italie avant d’accueillir la Bulgarie dans son dernier match.