Délice néerlandais : la Néerlandaise Victoria Pelova marque le troisième but de son équipe lors du match contre la Suisse. Image : Zac Goodwin/PA

Lorsque trois femmes portant des oreilles de lionne et des capes en forme de drapeau ont arrêté la police du South Yorkshire pour une photo au fan park de l’Euro 2022 à Sheffield dimanche après-midi, les hommes de service étaient plus qu’heureux de tenir une extrémité de l’écharpe des fans. déclarant ‘Wij zijn oranje’.

Le slogan, qui signifie « nous sommes orange », a pris vie sur Devonshire Green à l’approche du dernier match du Groupe C des Pays-Bas contre la Suisse à Bramall Lane.

S’inscrire à notre newsletter quotidienne

L’énergie que les fans de l’équipe nationale néerlandaise ont apportée avec eux à travers la mer du Nord était contagieuse.

Super sub’ : La Néerlandaise Romee Leuchter a marqué deux buts en retard contre la Suisse. Image : Zac Goodwin/PA Wire.

Taxis et bus ont été contraints d’effectuer des virages en trois points dans le centre-ville alors que la nuée de supporters se dirigeait vers le stade pour regarder l’un des favoris du tournoi tenter de se qualifier pour les huitièmes de finale et adresser un avertissement orange à ses concurrents. Si les Pays-Bas sont lésés de perdre les services de la super-attaquante Vivianne Miedema au profit de Covid, ils peuvent être sûrs que leur soutien dynamique aux voyages est intervenu pour jouer un rôle de premier plan dans le tournoi.

C’est la Suisse qui a commencé sur le pied avant, mais n’avait rien à montrer pour sa domination précoce, car un arrêt athlétique de la gardienne des Oranje Daphne Van Domselaar a empêché une merveilleuse frappe de Sandy Maendly.

Les Pays-Bas ont grandi après une entame maladroite mais n’ont pas réussi à décrocher en attaque : Miedema a brillé par son absence alors qu’un centre de Dominique Janssen a traversé la surface et n’a trouvé personne à la 16e minute, avant une touche maladroite du remplaçant de l’attaquant d’Arsenal. Lineth Beerensteyn a raté une bonne occasion quelques instants plus tard.

Avec la chaleur qui montait à Sheffield, les deux équipes manquaient de clarté: les plaidoyers de l’attaquante suisse Ramona Bachmann, dans l’espace au point de penalty, ont été négligés au profit d’un tir incroyablement serré, tandis qu’à l’autre bout, le milieu de terrain de Manchester United Jackie Groenen a forcé un tir. centre inutile, refusant une opportunité facile de recycler le ballon via Lieke Martens.

Oranje Army : les supporters néerlandais dans les tribunes célèbrent un but à Bramall Lane. Image : Zac Goodwin/PA Wire.

Sans but à la mi-temps, la nouvelle de l’avance 3-0 de la Suède dans un match simultané contre le Portugal, le principal rival, a accru la pression sur les Oranje, qui devaient trouver un meilleur résultat pour rattraper les adversaires préférables en quart de finale.

Au milieu d’une démonstration édentée, il semblait tout à fait normal que le premier match des Pays-Bas ait reçu une forte dose d’aide de la part de leurs adversaires. Sur corner, la Suissesse Ana-Maria Crnogorčević s’est parfaitement positionnée pour éviter la tête au deuxième poteau de Stefanie van der Gragt, mais a dévié le ballon dans son propre but pour donner une avance de 1-0 aux Oranje peu après la mi-temps.

Mais à peine quatre minutes plus tard, le ballon était dans le filet à l’autre bout lorsque l’attaquant du PSG Bachmann a enfoncé le flanc gauche et a coupé pour que Géraldine Reuteler marque proprement.

Mécontents de leur but égalisateur, les Suisses menaçaient à nouveau par Bachmann, mais Van Domselaar, qui remplaçait le numéro un blessé d’Oranje, était sur place pour maintenir le score à égalité avec un double arrêt astucieux.

À quinze minutes de la fin, la fortune des Pays-Bas s’est améliorée avec le remplacement de l’attaquante de l’Ajax Romée Leuchter de Beerensteyn, dont la nuit de frustration s’est résumée au mieux lorsque sa longue course labyrinthique a battu plusieurs joueurs, pour ensuite perdre du terrain et être dépossédée. . A 20 mètres du but.

Le remplaçant de 21 ans a bien mieux imité le numéro neuf malade des Oranje, marquant une série d’efforts de six mètres, dont le premier a ouvert les vannes à une équipe néerlandaise rajeunie.

Seule la remplaçante Victoria Pelova pouvait ajouter au décompte des Oranje, et son équipe avait encore faim pour rincer ses adversaires épuisés lorsque l’arbitre a sifflé dans une victoire 4-1.

Pays-Bas XI : Van Domselaar ; Janssen, Nouwen (63-Casparij), van der Gragt, Wilms ; Spitse, Roord (63-Pelova), Groenen ; Martens (73 – Brugts), Beerenstyn (73 – Leuchter), Van de Donk (90 – Egurrola).

Suisse XI : Thalmann ; Maritz, Calligaris, Bühler (57-Kiwic), Aigbogun (58-Stierli); Wälti (82 – Mauron), Sow (71 – Xhemali), Maendly (57 – Fölmli) ; Crnogorcevic, Bachmann, Reuteler.

READ  Le comté de Santa Barbara explore les options pour étendre les tests COVID-19; 19 nouveaux cas signalés | Crise du coronavirus