5 novembre (Reuters) – Voici un tableau des statistiques sur la Suisse à la Coupe du monde.

Classement FIFA : 15

Cotes : 80-1

Tournois précédents :

La Suisse s’est qualifiée pour une cinquième Coupe du monde consécutive et est une habituée depuis sa première compétition en 1934, sauf une longue absence de 20 ans entre 1970 et 1990. Elle a participé à 11 éditions précédentes, atteignant les quarts de finale à trois reprises. , en a fait ses débuts en 1934, 1938 et 1954, quand ils ont également accueilli. Plus récemment, ils ont atteint les huitièmes de finale lors de trois des quatre dernières finales, mais n’ont pas progressé davantage.

Comment ils ont évalué:

La Suisse est restée invaincue lors des qualifications et a dominé un groupe qui comprenait également l’Italie, championne d’Europe, qui a été stupéfaite par la Macédoine du Nord en séries éliminatoires. La Suisse a été la meilleure buteuse de son groupe (15 buts en huit matchs) et n’a encaissé que deux buts au cours d’une campagne d’une efficacité impitoyable. Ils ont fait match nul les deux matchs contre l’Italie et ont également été repoussés par l’Irlande du Nord, mais ont été battus par la Bulgarie et la Lituanie.

Guide du formulaire :

Ils ont connu un début lamentable dans leur campagne de Ligue des Nations A, perdant leurs trois premiers matchs contre la République tchèque, le Portugal et l’Espagne, mais ont rebondi pour battre toutes ces équipes au match retour, dira l’entraîneur Murat Yakin qui sont une équipe au sommet Ils ont eu un tournoi Euro 2020 décent et ont atteint les quarts de finale, éliminant la France, championne du monde, aux tirs au but en huitièmes de finale. Ils n’ont remporté qu’un seul de leurs cinq matchs à l’Euro avant de manquer de chance contre l’Espagne, qui a remporté la victoire aux points. -coups de pied. Depuis le Championnat d’Europe, la Suisse a disputé 15 matches, en remportant sept et en perdant quatre.

READ  Le Cabinet approuve un protocole d'accord entre l'ICMR et un laboratoire de recherche basé en Suisse

Reportage de Nick Said Montage par Toby Davis

Nos normes : Les principes de confiance de Thomson Reuters.