La Suisse a annoncé une contribution de 52 millions de francs suisses pour la période 2021-25 lors de la conférence de reconstitution du GPE les 28-29 juillet 2021 à Londres. L’engagement en faveur de systèmes éducatifs équitables, inclusifs et résistants aux crises est l’une des priorités de la Suisse au sein du GPE.

« Levez la main » pour accélérer l’accès à une éducation de qualité dans les pays en développement, où la crise de l’éducation a été exacerbée par la pandémie de COVID-19. Il s’agit en substance de l’appel lancé par le GPE, le plus grand fonds mondial dédié au renforcement et au financement de l’éducation dans les pays à faible revenu. Le Conseil fédéral a décidé le 11 juin 2021 de renouveler sa contribution au fonds avec un engagement de 52 millions de francs suisses. Le soutien a été annoncé le 29 juillet 2021 lors du Sommet mondial sur l’éducation à Londres par Patricia Danzi, directrice de la Direction du développement et de la coopération (DDC) suisse au Département fédéral des affaires étrangères (DFAE). « Sans éducation, il n’y a pas d’égalité, de prospérité et de développement durable », a expliqué Danzi. Le GPE joue un rôle clé dans la mise en œuvre de l’objectif de développement durable de l’Agenda 2030 pour l’éducation et constitue le fonds multilatéral prioritaire pour l’éducation dans la stratégie de coopération internationale 2021-24 de la Suisse.

La Suisse partage ses objectifs au niveau multilatéral Malgré des efforts renouvelés pour accroître l’accès universel à un enseignement primaire et secondaire de qualité, l’ONU rapporte que 258 millions d’enfants et de jeunes en sont encore aujourd’hui privés. Quelque 127 millions d’entre eux vivent dans des zones touchées par des crises ou des conflits. Garantir la qualité de l’éducation reste également un défi commun. En Afrique subsaharienne, par exemple, la Banque mondiale rapporte que près de 60 % des élèves ne savent ni lire ni écrire à la fin de l’école primaire. On estime que la moitié de la population africaine aura moins de 15 ans d’ici 2050, ce qui rend encore plus important la mise en place d’une éducation de qualité et inclusive dès que possible.

READ  Première défaite de 2022; Santos perd 22-20 contre Toulouse en France

Dans sa Stratégie de coopération internationale, la Suisse reconnaît que l’éducation est un élément essentiel du développement humain : elle est un agent clé de la réduction de la pauvreté et joue un rôle fondamental dans l’égalité des sexes, le développement économique et la participation équitable à la vie sociale et politique. Les priorités de la Suisse et les objectifs du GPE sont alignés dans un certain nombre de domaines : il s’agit notamment de renforcer l’éducation publique, l’égalité des chances et la mobilisation des acteurs publics et privés pour fournir l’innovation et le financement de l’éducation.

Les priorités de la Suisse dans le GPE pour la période 2021-25 Pour la période 2021-25, la Suisse plaide au sein du Conseil d’administration du GPE pour que les systèmes éducatifs incluent les enfants marginalisés issus de groupes minoritaires ou réfugiés ainsi que pour l’éducation des filles et une plus grande coordination entre l’aide humanitaire et l’aide au développement. Ce « lien » vise à garantir que les enfants continuent d’avoir accès à une éducation de qualité pendant les crises humanitaires et les conflits. L’UNESCO estime que plus de 20 millions d’enfants pourraient abandonner l’éducation en raison des fermetures d’écoles causées par la pandémie de COVID-19, tandis que les conséquences économiques de la pandémie pourraient voir l’aide à l’éducation dans son ensemble chuter de 12% d’ici 2022. pour soutenir l’accès à une éducation équitable et de qualité sont guidés par la devise « Ne laisser personne de côté ». Dans son travail au GPE, la Suisse s’efforce également de promouvoir un financement accru de l’éducation, une gouvernance plus efficace et des contenus éducatifs pertinents pour le développement durable.

READ  Neuf «passagers clandestins» voyageant en jet privé détenus à Orly

Les partenaires du GPE comprennent près de 70 pays en développement et une trentaine de donateurs, ainsi que des organisations multilatérales, des ONG, d’autres organisations de la société civile telles que des syndicats d’enseignants et des fondations et entreprises du secteur privé. En réponse à la pandémie de COVID-19, le GPE a mobilisé 500 millions de dollars pour aider près de 355 millions d’étudiants à poursuivre leurs études. La Suisse soutient financièrement le fonds depuis 2009.

Plus d’informations:

Par l’éducation, vers un développement durable : la Suisse renouvelle son soutien à l’Association mondiale pour l’éducation
Association mondiale pour l’éducation (GPE)
Formation de base et développement des compétences professionnelles, DDC
Stratégie de politique étrangère 20-23
Stratégie de coopération internationale de la Suisse 2021-24
L’éducation : la clé du développement durable

Adresse pour les demandes de renseignements :

Communication DFAE Palais fédéral Aile Ouest CH-3003 Berne, Suisse Tél. Service de communication : +41 58 462 31 53 Tél. Service de presse : +41 58 460 55 55 Email : [email protected] Twitter : @SwissMFA