Libérés d’une blessure lors de Lille / PSG, Layvin Kurzawa, atteint de ischio-jambiers, et Alessandro Florenzi, gêné par une entorse à la cheville droite, ne seront pas disponibles avant deux à trois semaines. Des absences qui pourraient contraindre Tuchel à dépendre des joueurs qui souffrent pour le PSG / Strasbourg, dont plusieurs dans la «zone rouge».

Dans un match de la trêve hivernale, la défense parisienne est décimée par les blessures. Selon L’Equipe, Layvin Kurzawa et Alessandro Florenzi, partis en raison d’une blessure PSG / Lille, Il ne reviendra pas sur le terrain avant deux ou trois semaines. Le premier souffre en fait d’os assis dans sa cuisse droite, tout comme Presnel Kimpembe. Le deuxième, abordé accidentellement à mi-course par Thilo Kehrer, souffre d’une entorse à la cheville gauche.

Il n’y a donc pas de retour pour le PSG / Strasbourg, ce mercredi soir, ni pour la reprise du match à Saint-Etienne le 6 janvier. ET comme Presnel Kimpembe, pourrait également rater le match contre Brest, au Parc des Princes, le 10 janvier. Cependant, les chances sont fortes que les trois défenseurs reviennent pour le choc PSG / OM, lors du Trophée des Champions. Cependant, ces trois joueurs sont autant d’absences difficiles à couvrir pour les deux prochains matchs de championnat. Sans Abdou Diallo (ischios), Juan Bernat (convalescence) et Danilo (cuisse), Thomas Tuchel pourrait devoir innover.

Ces choix du sélectionneur allemand devraient inévitablement mettre certaines organisations à l’épreuve, d’abord concernées par cette ” Zone rouge “ Apparence physique évoquée pour la première fois à propos de Kylian Mbappé au PSG / OL. C’est, par exemple, également le cas de Mitchel Bakker, explique L’Equipe, alors que Presnel Kimpembe était également dedans avant d’être blessé, lui qui ressentait une raideur au ischio-jambier droit depuis un mois. Pablo Sarabia ou Leandro Paredes sont également mentionnés dans cette fameuse zone de danger. Le premier s’est blessé, le second a subi une grosse relâche récemment.

READ  le projet d'achat est toujours d'actualité

Du côté du club parisien, cependant, on attendait dès septembre cette cascade de blessures dès le début de saison compte tenu de la série de matches annoncés, de la longue pause de quatre mois puis de la préparation estivale trop courte et non adéquat. à une saison complète. Cependant, le PSG suit de près ses joueurs avec le soutien des secteurs médical et de la performance, qui n’a pas toujours été fluide et dispose de nombreux indicateurs.

Problème, les nombreuses blessures ont obligé le staff technique à utiliser des joueurs déjà affaiblis là où de nouvelles blessures sont survenues. Un cycle sans fin, avant cette trêve de 10 jours qui s’annonce et qui doit enfin permettre aux corps de se reposer.