Cela ne coïncidera peut-être pas avec le moment des Oscars, mais l’ancien entraîneur adjoint des Crusaders, Ronan O’Gara, a esquivé une gifle de son entraîneur rival lors d’une dispute houleuse en marge du Top 14 français.

O’Gara a eu le dernier mot alors que son équipe de La Rochelle s’est imposée 16-15 à l’extérieur contre Bordeaux-Beglès dimanche, grâce à un penalty tardif de l’ancien top cinq des Blues et des Hurricanes Ihaia West. .

Mais la confrontation hors du terrain était tout aussi juteuse qu’une partie de l’action.

Les esprits se sont enflammés au Stade Chaban Delmas, alors qu’O’Gara a célébré avec colère un incident avec un coup de poing et quelques mots juste avant la mi-temps qui ont bouleversé l’entraîneur-chef de Bordeaux Begles Christophe Urios, qui s’est avancé pour faire passer votre message aux Irlandais.

LIRE PLUS:
* Les méthodes des croisés sont saluées alors que Ronan O’Gara transforme La Rochelle en une force européenne
* Super Rugby: l’assistant des nouveaux croisés, Mark Jones, jeté directement dans le grand bain
* L’Angleterre aurait dû enfreindre les règles lors de la finale de la Coupe du monde de rugby, déclare Ronan O’Gara

Le couple s’est disputé face à face et quand ils se sont séparés, Urios a semblé tenter de gifler O’Gara sur la joue, qui a réussi à l’éviter.

L’incident a été un sujet brûlant après le match avec le site français. rugbyrama rapportant qu’Urios a décrit avec joie son dégoût pour le grand Irlandais O’Gara.

« Ce type est insupportable », a déclaré Urios.

« Je suis désolé que le quatrième ou le cinquième arbitre n’aient pas fait leur travail. Comment entrer sur le terrain ? Comment connectons-nous les gens ? C’est de la chance.

READ  Ski nordique: la Norvège et la Suède remportent l'or dans des sprints par équipe passionnants | des sports
L'ancien entraîneur adjoint des Crusaders, Ronan O'Gara, s'est attiré les foudres d'un entraîneur rival dans le championnat de France du Top 14.

Hagen Hopkins/Getty Images

L’ancien entraîneur adjoint des Crusaders, Ronan O’Gara, s’est attiré les foudres d’un entraîneur rival dans le championnat de France du Top 14.

« Il va dans les tribunes… il va au bord du terrain… c’est insupportable », a ajouté Urios lorsqu’il a été suggéré qu’il pourrait y avoir une action suite à l’incident.

« Êtes-vous en train de me dire qu’il devrait aller en commission maintenant ? Mais je m’en fiche, c’est fini. Je m’en suis remis. Je ne m’inquiète pas pour lui.

C’était la première des trois rencontres entre les deux équipes dans les semaines à venir et a certainement ajouté de la saveur aux suites à venir.

Pendant ce temps, O’Gara a indiqué son intérêt pour le poste en Angleterre qui deviendra vacant après la Coupe du monde de l’année prochaine en France lorsque le contrat de l’Australien Eddie Jones expirera.

O’Gara, dont les fonctions de direction sont à la hausse depuis son passage réussi avec les Crusaders en Super Rugby, a été consulté par sport en Grande-Bretagne si les travaux de l’Angleterre l’intéressaient.

«Oui, je pense que ce serait un excellent travail en fait. Oui, quelle équipe. Il y a tellement de potentiel là-bas », a déclaré O’Gara.

« Il y a des joueurs de rugby sérieux et une grande passion pour le jeu en Angleterre. C’est un excellent travail, vous aimeriez l’essayer. »

La Rugby Football Union a déjà exprimé sa préférence pour avoir à nouveau un manager anglais à la tête de l’équipe.