Roger Federer parle de sa chère Suisse: elle est si belle



Il y a aussi un inconvénient à être une célébrité sportive, et Roger Federer le sait bien. Le 20 fois champion du Grand Chelem est sans aucun doute l’un des athlètes les plus célèbres de l’ère moderne, avec un public incroyable sur les réseaux sociaux et de nombreux sponsors qui ne peuvent pas attendre sa signature (malgré ses 39 ans).

Le phénomène suisse est revenu au stade de Doha il y a quelques semaines, se terminant par une absence de plus d’un an. La nouvelle est arrivée dans les dernières heures que l’ancien joueur numéro 1 de l’ATP participerait au Masters 1000 de Madrid début mai.

L’objectif de Roger est de trouver le bon rythme pour concourir à Wimbledon et aux Jeux olympiques de Tokyo, qui ont été reportés de douze mois en raison de la pandémie mondiale. Dans le cadre d’un entretien avec le journal suisse-allemand «Argauer Zeitung», le vétéran bâlois a décrit comment il passe ses journées en Suisse, où il choisit de rester et de vivre même après avoir atteint le sommet de son succès.

Federer: Il n’y a pas deux jours pareils

“Il n’y a pas deux jours pareils, ce qui est absolument incroyable.” Le huitième champion de Wimbledon a déclaré: “Nous sommes honnêtes et nous agissons comme toutes les autres familles.”

Federer a la possibilité de passer du temps avec ses enfants et d’aller dans les bois ou au parc le week-end. «Heureusement, de ce point de vue, il n’y a pas de problèmes en Suisse. J’allais souvent dans la jungle avec mes enfants ou à la cour de récréation.

Il est important pour moi de rester autant que possible à l’extérieur et en contact avec la nature. De cette façon, nous pouvons profiter d’un peu de paix et de tranquillité », a ajouté Roger. Interrogé à plusieurs reprises sur une retraite imminente du tennis, le professeur a réitéré sa volonté de se donner une certaine satisfaction au plus haut niveau. Wimbledon semble être le cadre idéal pour leur dernier match.

READ  La règle 90/180 pour les visiteurs britanniques en France a commencé le 1er janvier