Le Français Stéphane Peterhansel a remporté le Rallye Dakar pour la quatorzième fois vendredi, 30 ans après son succès initial dans l’épreuve la plus éprouvante du calendrier du sport automobile. Peterhansel, surnommé «Mr Dakar», a remporté huit fois la catégorie automobile et six fois la catégorie moto.

Le pilote Mini de 55 ans, assisté de son copilote Edouard Boulanger, a terminé 14min 51 secondes devant le Qatari Nasser al-Attiyah (Toyota), avec l’Espagnol Carlos Sainz, vainqueur de la 12e et dernière étape de vendredi de Yanbu à Djeddah. . complétant le podium dans une autre Mini.

La victoire de Peterhansel est survenue peu de temps après l’annonce de la mort du motocycliste français Pierre Cherpin des suites de blessures subies dans un accident de la septième étape, devenant ainsi le premier décès de la course cette année.

La mort de Cherpin s’élève à 27, dont 22 motocyclistes, le nombre de concurrents qui ont perdu la vie depuis le premier Dakar en 1979.

– Expérience et calme –

Peterhansel a déclaré qu’il avait toujours «la même excitation» qu’il avait après sa première victoire en 1991.

“Gagner le Dakar est toujours très difficile”, a-t-il déclaré. “Il n’y a pas de victoires faciles sur le Dakar. Celle-ci de l’extérieur peut sembler facile, mais ce n’était pas facile tous les jours de gérer le petit écart sur Nasser.

«L’expérience et le fait de pouvoir rester calme ont aidé à gagner.

“La première victoire sur une moto est ma préférée, car c’est celle dont je rêvais beaucoup et maintenant c’est vraiment un avantage. Gagner est toujours une grande émotion, mais la première victoire était la meilleure.”

READ  Transferts: Rennes-Chelsea pas encore convenu pour Édouard Mendy - Football - Transferts

– Benavides triomphe de Brabec –

L’Argentin Kevin Benavides a remporté la catégorie moto, devenant le champion en titre local Ricky Brabec, des États-Unis, par 4:56 dans une première Honda 1-2 depuis 1987.

Le Britannique Sam Sunderland, le champion 2017, a terminé troisième.

Benavides, qui s’est cassé le nez dans une chute lors de la cinquième étape qui a vu son casque brisé, est devenu le premier sud-américain à remporter la catégorie, le qualifiant de “complètement fou”.

“J’ai fait 110 pour cent, mais maintenant c’est vrai: j’ai gagné le Dakar. Je suis tellement, tellement heureux! J’ai fait des erreurs, bien sûr. Je pense qu’il est impossible de faire un Dakar parfait”, at-il déclaré.

“L’important est de toujours continuer, d’être calme et concentré jour après jour et de travailler dur jour après jour.”

Brabec a avoué se sentir «assez découragé» de ne pas défendre son titre, mais a ajouté que «le numéro deux fonctionnera».

Promu

“Je ne savais même pas que Honda avait déjà remporté un doublé. Je n’étais même pas né en 1987! C’est super d’être à nouveau un doublé.”

(À l’exception du titre, cette histoire n’a pas été éditée par le personnel de NDTV et a été publiée à partir d’un communiqué de presse)

Sujets mentionnés dans cet article