Favoris et Canadiens à regarder dans le Tour de France de cette année

Alors que l’Union Cycliste Internationale (UCI) 2021 World Tour est en cours, beaucoup se demandent qui aura la chance de remporter le célèbre maillot jaune du Tour de France. Les grenadiers d’Ineos pourront-ils revenir d’entre les morts alors qu’ils tentent de restaurer leur nom et leur réputation, et y aura-t-il des pilotes canadiens en compétition?

Favoris de la course

Tous les yeux sont rivés sur la plus grande course du calendrier, le Tour de France (TDF). Des trois Grands Tours, la PTO est la compétition cycliste la plus ancienne et la plus prestigieuse au monde. L’année dernière, le jeune Slovène Tadej Pogačar (UAE Team Emirates) a étonnamment remporté le Grand Tour de France en battant Primož Roglič (Jumbo-Visma) lors du dernier contre-la-montre de la course.

Cette année, cependant, la compétition devrait changer de vitesse, car de nombreux coureurs absents l’an dernier devraient revenir. Parmi ces concurrents se trouve Chris Froome (Israel Start-Up Nation), qui a remporté le TDF quatre fois au cours de ses jours avec l’ancienne Team Sky, mais qui a raté l’édition de l’année dernière en raison d’une grave blessure.

Mathieu van der PoelAlpecin-Fenix), qui n’a jamais participé à la plus grande étape du cyclisme sur route, est à condition de pour faire ses débuts en TDF en 2021. Van der Poel est quatre fois champion du monde de cyclo-cross et a débuté 2021 avec une impressionnante première place à Strade Bianche. Le temps nous dira si vous pouvez appliquer les compétences que vous avez acquises dans la boue à la route.

READ  Sunak met en garde contre des choses pires en cours alors que la spéculation sur les taux négatifs se développe

Roglič est l’un des principaux candidats à se battre pour le maillot jaune. L’année dernière, il a remporté la Vuelta a EspaNorday terminé deuxième du TDF. Il devrait tout donner pour remporter le titre, car ce sera sa quatrième participation à l’événement.

Geraint Thomas est à condition de pour diriger les grenadiers Ineos. Il a déjà remporté le Tour en 2018 et terminé deuxième en 2019. Il espère ramener son équipe au sommet après une tournée très difficile en 2020.

La fin du règne scandaleux des grenadiers des Ineos

Ineos Grenadiers a été fondé en 2010 par British Cycling, d’abord appelé Team Sky, puis Team Ineos, avant de devenir finalement Ineos Grenadiers. L’équipe était fondé produire[e] le premier britannique vainqueur du Tour de France ». Cela ne leur a pris que deux ans pour le faire, et ils ont répété l’exploit sept fois en 11 ans.

En 2019, l’industriel et milliardaire anglais Jim Ratcliffe a acheté Team Sky et l’a renommé en l’honneur de son entreprise chimique, Ineos. Ratcliffe a acheté l’équipe la plus riche et la plus prestigieuse du circuit, qui à l’époque était dirigée par Froome. Au moment de la transaction, l’équipe avait remporté six des sept derniers TDF. Ces années ont été dominées par Froome, qui semblait voler à travers les montagnes françaises. Selon Bousculer, Ratcliffe a investi environ 47 millions de dollars chaque année pour son équipe gagnante. Quand on se rend compte que les équipes du World Tour ont un budget annuel moyen de 20 millions de dollars, on comprend pourquoi Ineos a dominé Grands Tours pendant les dernières années. Ces chiffres offrent non seulement d’énormes possibilités, mais aussi une grande pression sur les coureurs et les entraîneurs pour qu’ils gagnent toujours.

READ  Reconfiguration: la colère des commerçants locaux et des élus monte un peu

À la fin du TDF de l’année dernière, lorsque le leader de la course d’Ineos, Richard Carapaz, a terminé 13e, l’équipe a fait face à de nombreuses critiques. Cette année, il y a une forte pression sur les pilotes de l’écurie pour performer au plus haut niveau et mettre un centre sur l’échec de l’année dernière. Alors que la concurrence des autres équipes augmente, la formation britannique doit se réinventer pour revenir à ses jours de gloire.

Cyclistes canadiens en compétition

Deux des meilleurs coureurs sur route du Canada, Hugo Houle (Astana-Premier Tech) et Michael Woods (Israel Start-Up Nation) devraient être sur la ligne de départ le 26 juin.

L’année dernière, Houle, qui est né et a grandi dans une petite ville à l’extérieur de Drummondville, au Québec, était le seul Canadien en tournée. Son team manager n’a pas encore confirmé sa présence dans la compétition, mais sur la base de ses excellents résultats l’an dernier, où il a terminé 47e, il est fort probable qu’il soit sur la ligne de départ cet été.

L’année dernière, Woods a quitté ses anciens coéquipiers du nouvel EF Education-Nippo et a rejoint la nouvelle formation prometteuse de la Start-Up Nation d’Israël. Le TDF 2021 sera la deuxième participation de Woods dans la course.

Graphique de Taylor Reddam


Affichage des messages:
79