L’unique but de la rencontre a été inscrit par l’attaquant suisse Breel Embolo à la 48e minute après s’être connecté avec brio grâce à une passe de Xherdan Shaqiri.

Le Cameroun dirigé par l’actuel entraîneur et légende de l’équipe nationale, Rigobert Song a commencé le match en force, avec son pied avant contre la Suisse.

Leurs trois attaquants Karl Toko-Ekambi à gauche, Bryan Mbeumo à droite et Eric Maxim Choupo-Moting au milieu ont causé de multiples problèmes en première mi-temps, mais n’ont pas réussi à convertir leurs chances.

Le gardien suisse Yann Sommer a bien arrêté Mbeumo et Toko-Ekambi a tiré le rebond au-dessus de la barre pour rater la meilleure occasion de la mi-temps.

Le Cameroun a continué de menacer la défense suisse pendant la demi-heure d’ouverture âprement disputée, Sommer étant de nouveau appelé à l’action pour contrer les efforts de Choupo-Moting et Martin Hongla.

Les Lions indomptables continueraient à regretter ces occasions manquées alors que la Suisse progressait dans le match à la fin de la première mi-temps et maintenait cet élan en seconde mi-temps.

La Suisse est sortie à la mi-temps en cherchant à rattraper une première mi-temps décevante et elle l’a fait de la meilleure façon possible.

Breel Embolo a brisé l’égalité pour les Européens trois minutes après le début de la seconde période lorsqu’il a cliniquement converti la coupe bien ciblée de Xherdan Shaqiri.

La Croix-Rouge aurait pu doubler son avance à la 65e minute, mais Ruben Vargas a été brillamment démenti par un superbe arrêt d’André Onana.

Le Cameroun a continué à presser mais pas aussi honnêtement qu’en première mi-temps et la Suisse a tenu bon pour assurer la victoire et revendiquer une avance cruciale dans un groupe difficile.

Quant au Cameroun, le résultat rendra encore plus difficile la réalisation de la prédiction de Samuel Eto’o, qui a fait pencher sa nation pour atteindre au moins la finale.

Le Cameroun est la quatrième équipe africaine à avoir disputé la Coupe du Monde de la FIFA 2022 jusqu’à présent, aucune d’entre elles n’ayant remporté de match ni même marqué de but.

L’attaquant suisse de 25 ans Breel Embolo est international suisse depuis ses débuts en équipe senior en 2015 et joue pour les équipes de jeunes depuis 2012.

Cependant, l’attaquant qui joue actuellement au football de club pour Monaco est né et a passé une partie de son enfance au Cameroun.

Embolo est né le 14 février 1997 à Yaoundé, la capitale du Cameroun, et ses parents se sont séparés quand il avait cinq ans, ce qui a incité sa mère à déménager en France pour aller à l’école.

Là-bas, elle a rencontré son futur mari, un citoyen suisse, puis l’année suivante, la famille a déménagé à Bâle avec Breel, qui a obtenu la nationalité suisse le 12 décembre 2014.

Presque exactement huit ans après avoir reçu la nationalité suisse, Embolo marquera son 12e but pour la Suisse, contre le Cameroun, son pays d’origine.

READ  Bilan des médailles d'or olympiques du samedi 24 juillet | des sports