Au cœur de la tempête après ses propos racistes lors du match entre le PSG et Istanbul Basaksehir, Sebastian Coltescu n’en est pas à son premier fait d’armes …

Malgré un intérêt sportif relativement limité, la réunion de Ligue des Champions Entre lui PSG et Istanbul Basaksehir est entré dans l’histoire du football mondial. En effet, le match a été arrêté après seulement un quart d’heure de jeu après que les deux équipes aient décidé de retourner aux vestiaires suite aux déclarations racistes du quatrième officiel lors de la nomination de Pierre Webo, l’assistant des champions. de la Turquie.

“Le nègre là-bas, va voir qui il est”, lancé comme ça, en ajoutant: “Le noir, le noir.” Des propos qui ont fait le mécontentement des deux équipes et ont choqué le monde entier. Surtout en Roumanie, où le passé tumultueux de l’arbitre roumain n’a cessé de se souvenir. Le journaliste Emanuel Roşu est ainsi revenu sur les précédents faits d’armes de cet arbitre certifié FIFa en 2006. L’homme pour qui le scandale s’est produit aurait récemment été pointé du doigt pour plusieurs décisions controversées au championnat roumain et aurait également vu son nom. retiré des listes de la FIFA le mois dernier.

Supprimé des listes de la FIFA

Cette campagne européenne devait également être la dernière de Sebastian Coltescu. Ce dernier, de plus en plus disputé en Roumanie, avait également été privé d’un match de Ligue Europa en 2015 après au moins un arbitrage biaisé lors d’un match de championnat roumain. ” Les erreurs sont humaines et les arbitres sont des hommes, mais ce sont des erreurs pour lui depuis des années, alors il a regretté avec ProSport Adrian Porumboiu, ancien arbitre en chef roumain qui avait récemment confié que les dirigeants marseillais avaient tenté de soudoyer le trio d’arbitres avant la demi-finale OM-Ajax en 1988. Il n’y a aucun jeu dans lequel cela n’a pas eu d’impact sur le résultat final.»

READ  Naples a empêché le déplacement à Turin, la Juve annonce qu'elle jouera demain, la fédération confirme le match!

“Je ne dis rien de plus sur Coltescu, j’en ai tellement dit au fil du temps”Il a ajouté, mais faisant plus d’éloges à Ovidiu Hațegan, l’arbitre central: “Il n’est coupable de rien, il n’est pas à blâmer.” Cependant, Ovidiu Hațegan traîne également des pots. Lors d’un derby entre le Steaua et le Dynamo Bucarest, il s’était assuré de ne pas entendre les insultes racistes hurlant des singes dirigés contre Harlem Gnohere alors que toute une plateforme de supporters du Dynamo criait …

Lisez aussi:
Message engagé de Neymar contre le racisme

PSG classé, mais où?
PSG-Basaksehir, l’UEFA a (enfin) décidé