MONTRÉAL, 8 novembre 2022 /CNW Telbec/ – La délégation exécutive de la Lycée de technologie revient de la première mission diplomatique de son directeur général, François Gagnon, à France. En tant que partenaire stratégique et essentiel, France L’ÉTS offre de multiples opportunités de croissance et de collaboration. M. Gagnon était accompagné de Christian CasanovaDirecteur Exécutif Recherche et Partenariats, annie bouhilletteDirecteur Exécutif des Relations Institutionnelles, et Tanguy Bantas, Directeur des Relations Internationales.

« Cette première mission institutionnelle internationale a permis à l’ÉTS de consolider des relations de longue date avec ses alliés internationaux, ainsi que de stimuler de nouvelles collaborations. Nous accueillons déjà plus de 1 600 étudiants français chaque année et nous pouvons compter sur des partenariats bilatéraux dans le développement de l’innovation et de la technologie. L’accueil chaleureux de mon équipe, les échanges riches et les ententes signées garantissent un avenir prometteur à l’ÉTS en France« , a expliqué François Gagnon, président-directeur général de l’ÉTS.

La délégation a été reçue par le Honorable Stéphane Dion, Canada ambassadeur en Paris et envoyé spécial auprès de l’Union européenne et L’Europe autant que Mme Michèle BoisvertDélégué général de Québec dans Paris et représentant personnel du Premier ministre de Québec pour la Francophonie, avec qui ils ont échangé sur le modèle éducatif unique de l’ÉTS, mais surtout sur l’implication active de l’école dans divers projets et partenariats d’envergure.

« En augmentant la présence internationale de l’ÉTS, nous souhaitons renforcer nos partenariats de recherche et d’innovation, tout en offrant à nos étudiants l’accès à des opportunités qui élargiront leurs horizons et influenceront favorablement leur carrière professionnelle et leur cheminement personnel. Cela passe par la force de nos relations avec nos partenaires et notre capacité à tirer parti des opportunités de sensibilisation », a expliqué annie bouhilletteDirecteur exécutif des relations institutionnelles.

comme l’un des Canada grandes universités de recherche et Québec école d’ingénieurs de premier plan, nous rencontrons des institutions et partenaires potentiels aux profils similaires, notamment dans la formation et l’entrepreneuriat. La délégation de l’ÉTS a rencontré des partenaires stratégiques pour développer et signer des ententes, notamment avec des universités et écoles d’ingénieurs françaises bien établies et des centres de recherche.

MST et le Assemblée des directeurs des instituts universitaires de technologie (ADIUTE) ont renouvelé leur alliance au niveau national pour offrir aux étudiants du réseau IUT la possibilité de poursuivre leurs études en Canadanotamment dans le contexte du nouveau français Baccalauréat universitaire de technologie (MAIS), le seul diplôme en dehors de Québec reconnu pour l’admission à la formation d’ingénieur. De plus, l’ÉTS s’est associé à des alliés clés en signant des ententes avec Institut polytechnique de Paris (IP Paris)la CentraleSupélec du Université Paris-Saclay Oui la Ecole Nationale Supérieure d’Arts et Métiers (ENSAM) afin de promouvoir la formation académique et la recherche internationale. La délégation a également rencontré la direction générale de le Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS)l’une des principales institutions de recherche au monde et un partenaire stratégique du Laboratoire international des systèmes d’apprentissage (ILLS).

« Cette mission m’a permis de présenter notre plan stratégique de recherche sur cinq ans et de voir avec d’autres chercheurs les similitudes intéressantes entre leurs travaux et nos propres priorités. Elle a également montré que nous partageons une vision commune de l’importance de l’interdisciplinarité pour faire avancer l’innovation pour répondre les besoins réels de la société », conclut Christian CasanovaDirecteur exécutif de la recherche et des associations.

Diplômés de l’ÉTS en France Ils se sont également rencontrés lors d’un événement à la résidence du Délégué Général de Québec dans Paris. Ce premier événement du genre, organisé en collaboration avec l’Association des diplômés de l’ÉTS, a été l’occasion de susciter des échanges ainsi que de renouer avec de nombreux diplômés de l’extérieur. Québec et à l’étranger.

SOURCE High School of Technology

Pour plus d’informations : Sophie Dubuc, [email protected]Département des affaires publiques et des relations gouvernementales

READ  La Suisse fait campagne pour un siège au Conseil de sécurité des Nations unies: s'inquiète de l'avenir de sa politique de neutralité de longue date