Le directeur de la section internationale du 34e Festival international du film pour enfants et jeunes, Raed Faridzadeh, a déclaré que l’édition de cette année du festival bénéficie d’une grande diversité géographique en raison du nombre croissant de coproductions.

Il a également révélé son intention de créer une « vidéothèque » permanente du festival.

Commentant les caractéristiques de l’événement cinématographique international, Faridzadeh a déclaré que le festival est l’un des plus anciens de la région et a attiré de nombreux militants du cinéma pour enfants depuis plusieurs années.

Il a souligné que le festival a également réussi à établir une bonne position et une bonne réputation dans ce domaine, tout en maintenant des relations cordiales avec les festivals spécialisés pour enfants à travers le monde.

« L’année dernière, en raison de la propagation du coronavirus, le festival s’est tenu en ligne », a-t-il déclaré, ajoutant qu’en raison de la poursuite de la pandémie, la section internationale de l’événement se tiendra cette année dans un format en ligne.

« Nous avons deux arènes de compétition dans la section internationale. La première se compose des sections « Compétition de longs métrages » et « Compétition de courts métrages », dans lesquelles 12 et 13 films seront respectivement en compétition », a-t-il expliqué.

Le responsable a noté que deux films iraniens, à savoir « Edo » réalisé par Mehdi Jafari et « Sons of the Sea » réalisé par Afshin Hashemi et Hossein Ghasemi-Jami, participeront à la section internationale.

« Deux courts métrages de fiction et un court métrage d’animation iranien seront en compétition dans la section courte du festival », a-t-il ajouté.

READ  Inventing Anna est-il basé sur une histoire vraie ?

Faridzadeh a également noté que le jury de la section longs métrages comprend des juges de France, d’Allemagne, du Chili et de Suède.

« Pendant ce temps, les membres du jury de la section courte sont originaires de Turquie et d’Afghanistan, accompagnés de juges iraniens tels que Ghazal Shakeri, Alireza Shoja Nouri et Mehrdad Oskooi », a-t-il déclaré.

Selon le responsable, des films d’Inde, d’Espagne, de Russie, du Liban, de Turquie, de Croatie, du Luxembourg, de Norvège, de République tchèque, de Slovaquie, de Bosnie-Herzégovine, d’Iran, d’Estonie, du Mexique, de Pologne, de Suisse et du Pérou concourront dans la section festival. .

« Comme lors des éditions précédentes, divers membres du jury d’enfants de neuf pays, dont le Pakistan, l’Inde, le Bangladesh, l’Ukraine, le Japon, le Danemark et la Grèce, ainsi que trois arbitres iraniens examineront les films », a-t-il ajouté, notant que trois ateliers internationaux de Turquie, du Chili et d’Allemagne auront également lieu en marge du festival.

La 34e édition du festival se déroulera du 8 au 13 octobre 2021, en collaboration avec l’Iranian Film Organization, la Farabi Cinematic Foundation et la municipalité d’Ispahan.

Les films du festival seront projetés dans deux villes, Téhéran et Ispahan, à la fois en ligne et dans les cinémas conformément aux protocoles sanitaires du Coronavirus.