RUE. PETERSBOURG – Lorsque le pilote IndyCar Romain Grosjean s’est récemment rendu pour promouvoir le Grand Prix Firestone de Saint-Pétersbourg cette semaine, il a lui-même piloté le vol de 58 minutes depuis son domicile à Miami.

Il s’avère que son trajet domicile-travail aurait pu être beaucoup plus court ; il est presque devenu un résident de Saint-Pétersbourg.

En rapport: Le Grand Prix Firestone de Saint-Pétersbourg grandira cette année

Le natif de Suisse a passé neuf saisons en Formule 1 avant de décider de donner une chance à la série IndyCar en 2021. En tant que recrue qui avait passé très peu de temps à courir aux États-Unis, je ne savais pas à quoi m’attendre.

“Nous ne savions pas si j’allais aimer l’IndyCar ou non”, a déclaré Grosjean. “J’aime.”

Cela est devenu évident après les deux premières courses de cette saison. Il a apprécié sa carrière au Barber Motorsports Park de l’Alabama, mais son expérience à Saint-Pétersbourg une semaine plus tard au Grand Prix est ce qui a cimenté sa décision d’entrer en IndyCar.

Romain Grosjean a couru deux fois au Grand Prix Firestone de Saint-Pétersbourg.

[ LUIS SANTANA | Times (2022) ]

Quand il est rentré chez lui en Suisse, il a dit à sa femme : Nous déménageons aux États-Unis.

Mais où?

Grosjean aimait la météo et appelle la Floride “un état incroyable”, donc le Sunshine State avait du sens. Le comté de Pinellas a l’habitude de devenir une nouvelle maison pour les pilotes IndyCar; Sébastien Bourdais, Tristan Vautier et feu Dan Wheldon ils ont tous déménagé à Saint-Pétersbourg et Colton Herta vit à Belleair.

En rapport: Profitez de Colton Herta de Pinellas au Grand Prix IndyCar. Ce ne sera pas là pour toujours.

Grosjean a déclaré qu’il considérait également Saint-Pétersbourg comme sa nouvelle maison, mais lui et sa famille ont choisi Miami. Sa femme et sa mère viennent de France et Miami propose des vols directs vers Paris (pas Tampa). Huit mois après le Grand Prix, Grosjean était Floridien.

Cela ressemble à peu près à un maintenant, un an et plus tard ; il considère une froide journée d’hiver de 70 degrés. Grosjean a également commencé à s’acclimater à la série. Il est passé de la 15e place aux points en tant que recrue à la 13e l’année dernière (y compris une cinquième place au Grand Prix) et a été élu pilote le plus populaire de la série.

Maintenant dans sa deuxième saison chez Andretti Autosport, Grosjean attend encore plus, en commençant par une solide course dans son pays d’origine.

“Je pense que nous devrions avoir un package plus solide”, a déclaré Grosjean à propos de son équipe Honda n ° 28, “donc j’espère vraiment que je pourrai ramener le trophée du vainqueur à la maison dans mon avion.”