Si vous êtes à l’écoute des Jeux olympiques d’été de Tokyo 2020, vous avez vu les abréviations des pays concurrents à l’écran et parfois sur les uniformes des athlètes. Pendant les jeux, vous avez probablement vu des abréviations comme USA, CAN, GBR et JPN, qui sont évidemment les États-Unis, le Canada, la Grande-Bretagne et le Japon.

L’article continue sous l’annonce

Pour la plupart, les abréviations de pays sont faciles à deviner, mais certaines sont carrément déroutantes, comme ROC, par exemple, que ce n’est même pas une abréviation pour un vrai pays. Au lieu de cela, le ROC représente le Comité olympique russe. C’est le nom sous lequel les athlètes russes concourent maintenant après que le pays a été interdit de compétition en raison d’un dopage généralisé.

Un autre qui n’est pas facile à comprendre est SUI.

L’article continue sous l’annonce

NBC a rapporté que pendant le beach-volley féminin, lorsque l’équipe des États-Unis (composée d’Alix Klineman et d’April Ross) jouait à SUI en demi-finale, les fans allaient sur Google pour savoir de quel pays il s’agissait. Saviez-vous que SUI est l’abréviation du pays Suisse ? Étrange, non ? Lisez la suite pour savoir pourquoi la Suisse est SUI.

Pourquoi l’abréviation de Suisse SUI?

L’article continue sous l’annonce

L’abréviation SUI est donc l’abréviation de Suisse. Ces trois lettres peuvent également être vues sur les bonnets de bain portés par les Suisses et sur les uniformes d’athlétisme. Fait intéressant, l’abréviation SUI pour la Suisse n’est pas seulement dans les Jeux olympiques. L’Union des associations européennes de football utilise également SUI.

L’article continue sous l’annonce

Comme la Suisse, certains autres pays aux Jeux olympiques ne sont pas abrégés selon les trois premières lettres du nom anglais de leur pays. L’Espagne est ESP, l’Iran est IRO ((République islamique d’Iran) et la Côte d’Ivoire est CIV (Côte d’Ivoire), pour n’en nommer qu’un nouveau.

La Suisse a remporté sa 200e médaille aux Jeux olympiques d’été de 2020.

Le nageur Jérémy Desplanches a battu son record suisse pour monter sur le podium des JO de Tokyo 2020 le 30 juillet. Il a remporté la médaille de bronze au 200 mètres quatre nages individuel masculin, battant le Japonais Daiya Seto de seulement 0,05 seconde. Sa médaille est historique pour deux raisons. Premièrement, il s’agissait de la 200e médaille de la Suisse dans l’histoire des Jeux olympiques d’été.

L’article continue sous l’annonce

Deuxièmement, ce n’est que la deuxième médaille qu’un nageur suisse remporte. L’autre médaille olympique de natation a été remportée par Etienne Dagon, qui a remporté le bronze en 1984 au 200 m brasse.

Félicitations à Jérémy et à tous les autres athlètes médaillés aux Jeux olympiques d’été de 2020.

Les cérémonies de clôture des Jeux Olympiques de Tokyo 2020 auront lieu le 8 août.