La France métropolitaine fait face à une augmentation exceptionnelle de la circulation des virus transmis par les arthropodes en 2022. Cette année, le pays a enregistré un premier cas de transmission autochtone de la dengue, indiquant que le virus se propage sur son territoire. Cette découverte a été suivie de neuf épisodes de transmission autochtone, totalisant 66 cas dans les régions Occitanie, Provence-Alpes-Côte d’Azur et Corse. Il s’agit d’un chiffre plus de deux fois supérieur aux cas recensés au cours des 12 dernières années depuis le premier cas en 2010.

La dengue est une maladie potentiellement grave, pouvant provoquer des formes hémorragiques mortelles. C’est pourquoi la lutte contre le moustique tigre, principal vecteur de la dengue, est essentielle pour limiter la propagation du virus. Malheureusement, l’aire de répartition du moustique tigre s’étend en France, augmentant ainsi le nombre de départements à risque.

Il est difficile d’anticiper la circulation des arbovirus, mais il est probable que nous observions une augmentation des cas de dengue dans les années à venir. Les épidémies de dengue dans les Amériques montrent une tendance à la hausse, et le phénomène El Niño pourrait accroître la transmission de la dengue et d’autres arbovirus. En outre, le changement climatique favorise également la prolifération des moustiques vecteurs et la transmission des virus.

Cette situation met à rude épreuve les réseaux de surveillance en France. Il est donc urgent d’investir davantage dans ces domaines afin de contrôler les épidémies à venir. L’année 2022 est un avertissement qu’il ne faut pas prendre à la légère. Il est primordial de prendre des mesures préventives pour protéger la population et limiter la propagation de ces virus.

READ  Journée mondiale du diabète : le 14 novembre 2023 - Cosmo Sonic

Pour plus d’informations sur ce sujet, rendez-vous sur notre site Cosmo Sonic.