Perspectives à court terme modérées

Les perspectives pour le premier trimestre 2021 ne sont pas très encourageantes. En fait, les restrictions ont été renforcées depuis janvier pour ralentir la propagation de la pandémie. Concrètement, une fermeture de commerces, bars, restaurants, installations sportives et lieux de loisirs est en vigueur, ce qui pèsera sur l’activité économique en janvier et février. Le Conseil fédéral a annoncé cette semaine que certaines restrictions, dont la fermeture de magasins, seront levées le 1er mars, mais d’autres restrictions, notamment la fermeture de bars et de restaurants, resteront en vigueur jusqu’au 22 mars au moins. Cela permettra probablement à l’activité économique de reprendre un peu en mars. Bien que les stations de ski soient ouvertes en Suisse, contrairement à d’autres pays européens, de nombreux touristes ne peuvent pas visiter le pays. Par conséquent, le tourisme devrait diminuer au premier trimestre par rapport aux autres années.

Dans le même temps, les indicateurs de confiance se portent plutôt bien. L’indicateur avancé KOF a surperformé sa moyenne de long terme en février, atteignant 103 contre 96 en janvier. Les indices PMI sont également à des niveaux très élevés, tirés par la très bonne santé du secteur manufacturier.

Compte tenu des restrictions sévères en vigueur, nous prévoyons une baisse du PIB au 1T 2021, principalement en raison d’une forte baisse de la consommation et du tourisme. Cependant, la baisse du PIB devrait être bien inférieure à celle enregistrée lors de la première vague du coronavirus au T1 et T2 2020 (-1,9% et -7,2% QoQ), principalement du fait du secteur manufacturier et de l’adaptabilité à la réglementation sanitaire affichée. par des entreprises qui ne sont pas tenues de fermer.

READ  Jean-Marc Gilson quitte le groupe nord pour Mitsubishi Chemicals