Jonas Vingaard et Tadej Pogacar se sont calmés dans leur combat pour le maillot jaune vendredi, alors que Mads Pedersen a remporté avec style la 13e étape du Tour de France.

Après avoir été impliqué dans une échappée précoce introduite par Filippo Ganna, Pedersen est resté en tête de la course sur le parcours de 193 km du Bourg-d’Oisans à Saint-Etienne.

Et il a fait le geste vital au bon moment, attaquant à 12 km de la fin, divisant l’échappée de six hommes en deux et le laissant face à Fred Wright (Bahrain Victorious) et Hugo Houle (Israel-Premier Tech).

Le coureur de Trek-Segafredo Pedersen a attaqué juste au moment où le peloton a cessé de courir plus loin, avec Jumbo-Visma, protégeant le maillot jaune de Vingaard et le maillot vert de Wout van Aert, INEOS Grenadiers et UAE Team Emirates suffisamment à l’aise pour adopter une approche régulière après des jours successifs de dur à cheval dans les montagnes.

Après s’être vu refuser la victoire dans son Danemark natal lors des trois premières étapes, Pedersen avait toujours l’air bien pour continuer et terminer son attente d’une victoire d’étape du Grand Tour, et il l’a fait avec style, exécutant un autre effort parfaitement chronométré lors du sprint final pour s’assurer qu’il était capable de célébrer en franchissant la ligne.

« C’est incroyable de remporter enfin une victoire », a déclaré le joueur de 26 ans. « Je savais que la forme était vraiment bonne et j’ai définitivement raté les opportunités de la première semaine.

« Au cours des deux dernières semaines de cette course, il n’y a pas beaucoup d’opportunités pour un gars comme moi.

READ  Qu'arrive-t-il à un athlète olympique testé positif au COVID-19 avant Pékin ?

« Donc, saisir l’opportunité aujourd’hui et obtenir la récompense est vraiment bien, pas seulement pour moi mais pour toute l’équipe. Nous sommes venus ici avec des coureurs juste pour les étapes et maintenant nous en avons un, donc c’est un énorme soulagement. »

Van Aert est arrivé septième, remportant facilement un sprint massif à l’avant du peloton du GC, pour consolider davantage son emprise sur le maillot vert.

L’idée de Wright, mais pas assez de puissance pour Fred

C’était une course fougueuse de la part de Wright, 23 ans, qui est resté au volant de Pedersen jusqu’à la fin.

« J’essayais de faire en sorte que Mads fasse une partie du travail à la fin, mais c’est difficile, je n’ai tout simplement pas dépassé ce kicker », a déclaré Wright à ITV Sport. « Tout ce que je pouvais faire, c’était serrer le volant, j’ai été surpris qu’ils ne m’aient pas laissé tomber, pour être honnête. »

Quant à sa tactique dans le sprint, Wright a ajouté : « Je ne sais pas, pour être honnête, j’allais juste essayer de le surprendre. »

Wright a atteint une vitesse de pointe de 59 km/h dans les 1 000 derniers mètres, tandis que Pedersen a enregistré 59,2 km/h.

RÉSULTATS D’ÉTAPE

1. Mads Pedersen (Trek-Segafredo) 4:13:03
2. Fred Wright (Bahrain Victorious) en même temps
3. Hugo Houle (Israël–Premier Tech) en même temps
4. Stefan Kung (Groupama-FDJ) +0h30
5. Matteo Jorgensen (Movistar) +0:30

POSTES DE CLASSEMENT

Classement général

1. Jonas Vingeard (Jumbo-Visma) 50:47:34
2. Tadej Pogacar (EAU-Team Emirates) +2:22
3. Geraint Thomas (INEOS Grenadiers) +2:26

Classement par points

READ  Ibrahima Konate signe un contrat de cinq ans avec Liverpool après la Coupe d'Europe U21 avec la France

1. Wout van Aert (Jumbo-Visma) 333
2. Tadej Pogacar (EAU-Team Emirates) 164
3. Fabio Jakobsen (Quick-Step Alpha Vinyl) 155

roi des montagnes

1. Simon Geschke (Cofidis) 43
2. Louis Meintjes (Intermarché–Wanty–Gobert Matériaux) 39
3. Jonas Vingeard (Jumbo-Visma) 36