Le célèbre architecte et designer industriel français Philippe Starck n’est peut-être pas le premier nom qui vient à l’esprit lorsque l’on choisit de repenser l’un des rares hôtels cinq étoiles de Suisse. Starck semblait être un choix improbable pour déconstruire et réinventer l’hôtel Eden au Lac à Zurich, plus connu pour ses déclarations extravagantes et audacieuses que pour les goûts souvent conservateurs de cette ville de banquiers.

Lorsque j’y étais il y a 15 ans, la propriété de style empire français se distinguait par son emplacement privilégié face au lac de Zurich et à l’un des parcs riverains les plus animés et les plus verts d’Europe.

Cet endroit est toujours fascinant. Il se trouve à seulement quelques minutes à pied de l’Opéra et de l’impressionnant pavillon Le Corbusier, le dernier bâtiment du maître architecte, qui a été rénové et rouvert en 2019. Il est également à moins de 10 minutes de la Bahnhofstrasse, la majestueuse rue commerçante de la ville.

Mais lors de ce premier séjour, l’hôtel avait également l’air fatigué d’un hôtel sorti d’un roman d’espionnage de Le Carré, adapté peut-être aux espions fatigués du monde, mais pas à ceux en vacances.

Coupé à 2022 et la réinvention radicale par Starck de cette grande dame comme « un yacht club imaginaire » qui ne semblerait pas déplacé à Saint-Tropez. L’hôtel a rouvert tranquillement pendant la pandémie, mais est maintenant entièrement ouvert. Désormais appelée La Réserve Eden au Lac Zurich, elle fait partie de Michel Reybier Hospitality, qui a repris l’hôtel en 2015 et supervise également le Victoria Jungfrau à Interlaken, le Mont Cervin Palace à Zermatt et le Bellevue Palace à Berne. La transformation est spectaculaire et assez belle, la propriété s’active sans sembler trop occupée.

Zurich abrite déjà des établissements cinq étoiles légendaires, tels que Baur au Lac, Storchen et Dolder Grand. L’Eden au Lac est beaucoup plus intime – il ne compte que 40 chambres – et sa taille lui donne l’impression d’être une villa somptueuse. Le personnel vous accueille et vous salue et continue de le faire, discrètement, tout au long de votre séjour. C’est une touche très personnelle et bienvenue.

C’est aussi dans l’un de mes quartiers préférés à Zurich. Juste en face de l’hôtel se trouve le Bad Utoquai de l’époque Art nouveau, un pavillon de bain du début du siècle dernier sur le lac de Zurich. Ce même personnel serviable de l’hôtel propose des laissez-passer gratuits, des serrures et des sacs de natation avec des tongs et des serviettes au cas où vous voudriez nager dans le lac, comme je le fais chaque fois que je suis en ville.

Transformer le bâtiment centenaire en la plus grande ville de Suisse était clairement un défi pour Starck, qui a déclaré: «La Réserve Eden au Lac Zurich, c’est comme danser du rock and roll avec la reine d’Angleterre. Tout est traditionnel mais résolument décalé. C’est un cocktail intemporel fait de classicisme, de modernité, d’intelligence et de créativité.

Cela se traduit par des chambres merveilleusement décorées, dont les meilleures donnent sur le lac de Zurich et les collines au-delà. Les planchers en bois sont un contrepoint aux vastes vues lumineuses. Les chambres ont des accents de cuir et des tissus d’ameublement, ainsi que l’utilisation de métal dans des endroits où l’on s’attendrait à trouver du bois, ce que je considère comme une marque de fabrique de Starck. Les salles de bains, qui disposent de douches à effet pluie et de baignoires autonomes, ne sont pas énormes, mais elles sont luxueuses.

Le lobby a un DJ, vous avez bien lu, qui joue de la musique de l’heure de l’apéritif à la fin d’après-midi. Continuez jusqu’à l’ascenseur en verre, qui monte lentement et permet de voir les autres étages à mesure qu’il monte vers le haut, offrant une sorte de fenêtre arrière vivre. Le sommet de l’hôtel est la vie sociale zurichoise au sens large, à commencer par l’impressionnant bar sur le toit, avec son panorama sur la ville. Le restaurant La Muña dispose d’une salle à manger extérieure bordée d’arbres avec vue sur Zurich, ainsi que d’une salle à manger intérieure. L’intérieur confortable est un espace au plafond en pente rempli de souvenirs nautiques, y compris des bateaux en bois suspendus au plafond. Le menu du chef Domenico Zizzi est japonais-péruvien. Attendez-vous à des sushis, des sashimis et des ceviches dans cet espace confortable, ainsi qu’à des plats comme la morue noire marinée au miso et servie avec des patates douces, des radis et des plantains.

Le chef italien Marco Ortolani a créé un menu inventif et audacieux dans le confortable Eden Kitchen & Bar au rez-de-chaussée, avec des sièges confortables et accueillants et des fenêtres donnant sur le lac. C’est l’antidote aux féculents blancs dans une ville qui peut souvent être assez formelle.

Derrière un comptoir au carrelage vert, la cuisine ouverte très fréquentée propose des amuse-bouches comme des cônes au chocolat et au foie gras, des olives noires farcies au vermouth et des truffes pan bao. Passons aux entrées comme le tartare de bœuf garni d’une pelouse de ciboulette et surmonté d’une cuillerée de moutarde qui ressemblait à un œuf au plat. Ou un plat de pâtes où le calmar remplace les pâtes, avec pecorino, joues et œuf. Il y avait des plats comme l’extraordinaire Acquarello Risotto, avec du citron vert, du ceviche de haricots verts et des petites crevettes connues sous le nom de cicale di mare, suivis d’entrées comme du tendre bœuf grillé au beurre de Simmental.

La carte des vins, qui comprend des vins suisses très bien choisis, propose également une multitude de vins français, y compris des vins des propres vignobles de Reybier. Ceux-ci incluent des vins de leurs célèbres vignobles de Cos d’Estournel. Ce fut un repas très mémorable et radicalement différent des autres expériences culinaires que j’ai eues dans la ville. Ortolani a déjà 15/20 points au Gault Millau, et on soupçonne qu’il pourrait être sur une liste restreinte pour la reconnaissance Michelin.

Le retour de l’Eden au Lac est quelque chose à célébrer. C’est un hôtel très sophistiqué destiné à une foule internationale avertie et le refuge parfait pour passer quelques nuits avant de se lancer dans vos explorations de la Suisse.

READ  Nestlé va acquérir la société d'hydratation fonctionnelle Nuun | 11/05/2021