L’Arabie saoudite et la Russie ont annoncé une prolongation de la réduction de leur production de pétrole pour trois mois supplémentaires, selon une décision de l’Opep+. Cette décision intervient après les premières réductions de production de l’Arabie saoudite en juillet.

L’objectif de cette mesure est de soutenir les cours du pétrole et d’assurer la stabilité du marché. L’Arabie saoudite prévoit ainsi une production d’environ neuf millions de barils par jour pour les mois d’octobre, novembre et décembre. Cette stratégie sera réévaluée mensuellement afin d’ajuster la production en fonction de l’évolution du marché pétrolier.

De son côté, la Russie a annoncé qu’elle maintiendra également une réduction de ses exportations de pétrole de 300 000 barils par jour jusqu’à la fin de l’année. Cette action conjointe des deux pays vise à maintenir les prix élevés du pétrole.

Cette décision a déjà montré des résultats positifs, avec une hausse des prix du Brent qui a dépassé la barre des 90 dollars le baril pour la première fois depuis novembre 2022.

Cette prolongation de la réduction de la production de pétrole par l’Arabie saoudite et la Russie est une indication de la volonté de ces pays de soutenir les cours du pétrole et de stabiliser le marché. Cette mesure devrait permettre aux prix du pétrole de rester élevés dans les mois à venir.

READ  Un webinaire décrit les efforts pour lutter contre la pollution plastique dans les régions montagneuses | Nouvelles | Centre de connaissances sur les ODD