« ], « filter »: { « nextExceptions »: « img, blockquote, div », « nextContainsExceptions »: « img, blockquote »} } »>

Ne manquez jamais un moment de Paris-Roubaix et Unbound Gravel, le Giro d’Italia, le Tour de France, la Vuelta a España et tout le reste lorsque > », »name »: »in-content-cta », « type  » : »lien »}} »>rejoindre Outside+.

VALBROYE, Suisse (VN) – Patrick Bevin a peut-être remporté les trois quarts des victoires d’Israel-Premier Tech en 2022, mais le Tour de France reste en dehors du calendrier des courses du Néo-Zélandais. Le joueur de 31 ans a remporté une étape et le général du Tour de Turquie début avril, mais a remporté sa première victoire en WorldTour en plus de trois ans avec une victoire au sprint lors de l’étape 3 du Tour de Romandie, le vendredi, à Valbroye. .

Israel-Premier Tech a lutté cette année avec des maladies et le manque de forme de certains coureurs entravant leur campagne. L’équipe a été forcée de sauter le Tour des Flandres entièrement en raison du fait qu’il s’agissait d’un équipage squelette, Bevin lui-même devant revenir d’une blessure plus tôt dans la saison. Aujourd’hui, il vit les meilleures années de sa carrière. mais selon le joueur de 31 ans, il reste à l’extérieur en ce qui concerne le Tour de France.

A lire aussi : Israel-Premier Tech sautera le Tour des Flandres

« Malheureusement, le Tour n’est pas à mon programme. La seconde moitié de l’année est un peu en suspens pour le moment, nous attendrons donc de voir comment cela se déroulera », a déclaré Bevin lors de sa conférence de presse après l’étape.

Alors que le Tour reste étonnamment hors du calendrier de Bevin, le Néo-Zélandais a réussi à se prélasser sous le soleil suisse à Valbroye après qu’un excellent travail d’équipe l’ait aidé à remporter la victoire.

READ  Les ondulations sismiques révèlent la taille du noyau de Mars

Krists Neilands est arrivée dans la pause de la journée et s’est assurée que son équipe n’ait pas à courir après. Bevin a ensuite tenu bon dans les deux dernières ascensions de troisième ordre alors que les coureurs du GC commençaient à s’attaquer, et avec Michael Woods et Jakob Fuglsang sur lesquels s’appuyer en finale, Bevin avait un soutien suffisant avant de battre Ethan Hayter (Ineos Grenadiers) sur la ligne.

La précédente victoire de Bevin sur le WorldTour est survenue lors du Tour Down Under 2019, un an avant que COVID ne ferme le monde. Les deux dernières années ont été difficiles pour le pilote et il a passé les 24 derniers mois sans victoire. Selon Bevin, il est retourné à ses racines pour retrouver sa meilleure forme.

«Les deux dernières années ont été difficiles, COVID a été dur pour beaucoup de coureurs et j’ai vraiment eu du mal. Je suis entré dans cette saison en voulant faire du vélo et pour moi, une grande partie du changement a été d’essayer de revenir à l’essentiel et d’être un coureur cycliste. L’équipe m’a permis de le faire. Évidemment, j’ai commencé la saison avec une blessure, et ce n’est pas comme ça que vous voulez commencer une saison, mais j’ai gardé la tête baissée et j’ai travaillé avec mon entraîneur et je suis revenu fort », a-t-il déclaré.

« J’aimerais que cela continue au fil de la saison. Cela fait un moment que je n’ai pas gagné et maintenant j’en ai trois au tableau en l’espace de deux semaines. Parfois, vous avez besoin d’un petit coup de pouce dans la bonne direction.

READ  Pour la NASA, ça devrait être Mars ou Bust

En dehors de Bevin, seul Michael Woods a marqué une victoire pour Israel-Premier Tech cette année. Si le Néo-Zélandais continue sous cette forme, la direction devra peut-être reconsidérer sa position.

« Vous avez mis beaucoup de travail et parfois vous n’obtenez pas les résultats, mais nous avons persévéré et avons remporté la victoire aujourd’hui », a déclaré Bevin.