Obligatoire
Le Comité des VI Nations a rendu ce dimanche un avis positif pour le match entre la France et l’Ecosse.

Aucun report. Alors que la rencontre du tournoi des Six Nations entre la France et l’Écosse (dimanche à 16h) n’a pas été concluante, l’instance dirigeante de la compétition a choisi d’organiser le match. L’annonce a été faite mercredi après-midi.

Le Comité des Six Nations s’est réuni mercredi matin pour se prononcer sur les résultats de la réunion. Et l’équipe de France se porte bien.

“Après une réunion du groupe de contrôle des tests (TOG) de six pays ce (mercredi) matin pour examiner les derniers résultats des tests de l’équipe de France, les six pays ont confirmé leur intention d’accueillir le match de France. »A écrit le comité dans une déclaration.

Onze joueurs testés positifs

Le gouvernement écossais aurait informé les responsables internationaux du rugby que si un cas supplémentaire de Kovid avait été détecté dans les rangs français, il aurait restreint les déplacements de ses joueurs sur le sol français.

Cependant, il ne semblait y avoir rien que Kovid avait gagné pour le Gin Blues. Onze cas positifs parmi les joueurs (dont Toulouse Dupont, Ballet, Marchand et Mauwaka) et quatre membres du staff, dont Fabian Galathia. Mais les mauvaises nouvelles semblent maintenant appartenir au passé.

Trois habitants de Toulouse en renfort

Mais depuis deux jours, tous les tests sont négatifs. Alors le moment s’estompe au profit de Marx. Après deux jours de formation sans contact, le groupe a repris ses séances de haute intensité aujourd’hui.

READ  Cyril Hanouna demande à un invité de quitter la plateforme Libra son poste après un geste inapproprié

Cela dit, c’est une toute petite équipe de France qui se préparera pour ce match contre l’Ecosse, décisive dans leur quête d’une victoire finale. Quinze joueurs seront absents au début du match final contre l’Irlande (15-13).

L’énorme équipe remodelée, avec Dorian Aldegeri de Toulouse, Thomas Ramos et Celevasio Tolofua, serait une tâche difficile à gagner contre l’Écosse. Arrêtez le faux pas