Rapport de la Gazette saoudienne

RIAD – L’Arabie saoudite s’est classée au deuxième rang des pays du G20 en termes de ses meilleures performances économiques au cours du troisième trimestre 2021, avec une croissance de 5,7% sur une base trimestrielle.

Une analyse des indices publiés par les pays du G20 et le Fonds monétaire international a montré que l’économie saoudienne s’est remise des répercussions du coronavirus à un rythme plus rapide que les principales économies mondiales, selon le journal Al-Eqtisadiah.

La solide reprise économique de l’Arabie saoudite a été attribuée principalement à la mise en œuvre de plans de diversification de l’économie, qui ont conduit à une forte croissance du secteur non pétrolier, en plus de la croissance du secteur pétrolier avec une production plus élevée dans le cadre de l’accord entre le Alliance de l’OPEP. . + pays.

Sur une base trimestrielle, l’Arabie saoudite se classe au deuxième rang après l’Inde, dont l’économie a progressé de 12,7% au cours du troisième trimestre. Le classement des pays du G20 en croissance économique au cours du troisième trimestre de l’année dernière était le suivant : Inde 12,7%, Arabie Saoudite 5,7%, Argentine 4,1%, France 3%, Turquie 2,7%, Italie 2,6%, États-Unis 2,3%, Allemagne 1,7%, Suisse 1,7%, Indonésie 1,55%, Canada 1,3%, Royaume-Uni 1,1%, Corée du Sud 0,3% et Chine 0,2%.

Parmi le G20, les cinq pays suivants ont enregistré une contraction économique au cours de la période : Brésil -0,1%, Mexique -0,4%, Russie -0,8%, Japon -0,9% et Afrique du Sud -1,5%.

Sur une base trimestrielle, l’économie saoudienne, avec un PIB à prix constants, a enregistré une croissance de 5,7% grâce à la croissance du secteur pétrolier de 12,7%, du secteur non pétrolier de 2,6% et du secteur public de 1,1%. .

READ  Messi reçoit un accueil enthousiaste avant de voir le PSG battre Strasbourg

Le PIB a également augmenté de 7 pour cent au cours de la période sur une base annuelle, ce qui est le taux de croissance le plus rapide au cours de la période de 9 ans et demi depuis le premier trimestre de 2012, lorsqu’il a enregistré une croissance de 8,7 pour cent.