PARIS (AP) – La ville de Paris a décidé de ne pas diffuser les matchs de la Coupe du monde sur des écrans géants dans les fan zones publiques en raison des inquiétudes concernant les violations des droits des travailleurs migrants et l’impact environnemental du tournoi au Qatar. .

Il suit des mouvements similaires d’autres villes françaises.

« Il y a le problème de l’impact environnemental », a déclaré mardi Pierre Rabadan, adjoint au maire de Paris chargé des sports, à la radio France Bleu Paris, citant « des stades climatisés ».

« Il faut aussi s’interroger sur les conditions dans lesquelles ces installations ont été construites », a-t-il ajouté.

Cette décision intervient alors que le club de football de la ville, le Paris Saint-Germain, appartient à Qatar Sports Investments.

« Nous avons des relations très constructives avec le club et son entourage, mais cela ne nous empêche pas de dire quand nous ne sommes pas d’accord », a déclaré Rabadan.

Un nombre croissant de villes françaises refusent d’installer des écrans pour diffuser les matchs de la Coupe du monde afin de protester contre le bilan du Qatar en matière de droits humains.

L’émirat riche en gaz a fait l’objet de vives critiques au cours de la dernière décennie pour son traitement des travailleurs migrants, principalement d’Asie du Sud, nécessaires pour construire des dizaines de milliards de dollars de stades, de lignes de métro, de routes et d’hôtels.

Des militants écologistes de toute la France ont également soutenu l’annulation de la diffusion publique dans les fan zones en raison de la diffusion en plein air du 20 novembre au 2 décembre. Le tournoi du 19 utiliserait l’énergie que le pays a stockée pour l’hiver.

READ  Maintenant avec tous les avantages de Sunrise et UPC

___

Plus de football AP : https://apnews.com/hub/soccer et https://twitter.com/AP_Sports